Boîte à idées

Idées de cadeaux musicaux pour Noël : notre sélection de disques #2

7 décembre 2020, L'équipe
idées cadeaux musique noel 2020
Temps de lecture : 5’10

Deuxième volet pour nos fameuses idées cadeaux en lien avec la musique pour tenter de vous aiguiller sur les sorties dans les bacs en 2020. Notre objectif est simple : vous aider à trouver le disque parfait en fonction des goûts de la personne concernée. Cet article correspond à la deuxième partie de l’article paru vendredi dernier, qui ciblait déjà une douzaine de disques dans des thématiques plutôt chanson française, rock, rap et inclassable.

Reprenons où nous nous sommes arrêtés vendredi dernier. Alors, si on recherche des bonnes nouveautés plutôt reggae/dub ?

Il y a quelques belles sorties cette année et il a fallu faire des choix, comme souvent. Tâchons de procéder par coups de cœur chronologique : d’abord, à la sortie d’un printemps plus que morose, Dubamix est venu rallumer la lumière avec « Camarades ». 6 ans après un retentissant « Pour qui sonne le dub », le beatmaker militant lève à nouveau le poing, avec un dub toujours aussi rouge et noir, qui a plusieurs cordes à son arc, entre rap, hip hop et reggae. Une alliance au poil !

Pour notre second choix, la patience a encore été de rigueur : il faut dire qu’ils ont su se faire désirer ! Chaque passage du crew en sound system constituait un véritable carton et il faut dire que le groupe se délecte de la scène, du live, des remixes. Créer une galette ne constitue pas vraiment une fin en soi. Surtout quand il faut sortir le successeur de « Mighnight walkers ». 8 ans. C’est d’ailleurs le temps que les Stand High Patrol ont choisi pour présenter « Our own way ». Et ils ont de nouveau épater. Un dark dub, une ambiance lourde vers un reggae 2.0, toujours boosté par Pupajim, c’est compliqué de passer à côté.

Enfin, notre troisième et dernier choix reste bien imprégné de cette culture sound system : elle aime partager le toast comme les deux précédents cités… et plus que jamais. La MC écossaise Soom T a dévoilé « The arch » en septembre, en étroite collaboration avec Manudigital, Dj Kunta et Highly Seen. Un son reggae/dub oldschool avec un flow ravageur sur fond de rub a dub. Lourd !

Vers des penchants électro, pop ou électro/pop ? Vous suivez ?

Le choix est toujours difficile donc nous en retiendrons trois. D’abord, il y a la toute dernière création de Thylacine. Le Dj est passé en mode formation classique et il s’est fait plaisir sur « Timeless » : il s’est taillé un bon bout de gras en reprenant, à sa sauce, des classiques… de la musique classique ! 45 minutes de détente et d’ailleurs, en toute subtilité. Plus que plaisant !

Dans les incontournables de l’année, nous n’hésiterons pas à mettre le dernier Tame Impala (The slow rush) au pied du sapin. C’est peut-être le disque qui nous a le plus fait rêver de festivals, allongé sur l’herbe, une bière à la main dans l’espoir de retrouver (vite) les concerts debout. Bon, sur ce point, on ne peut pas dire que nos vœux aient été exaucés !

Autre album que nous recommandons, Suddenly de Caribou. Pas fait pour les pistes de danse mais un vrai album électro assez expérimental avec de de nombreuses pépites et beaucoup de liberté.

Enfin, sur des pentes un peu plus rock et avec beaucoup plus de guitare, un dernier album mérite une attention pour tous ceux qui sont adeptes de sonorités britpop : avec « The universal want », tout est dit. Du moins, enfin presque ! Doves a décidé de prendre le taureau par les cornes avec des influences pêchues à la Oasis, The Verve and Cie. Il y a du neuf avec du vieux, mais du vieux avec un sérieux coup de polish. Et ça fait du bien aux oreilles !

Et on n’oubliera pas les musiques du monde, ce genre un peu fourre-tout et pourtant tellement riche et surprenant

Nous commencerons pas le plus déjanté et un des plus attendus, à savoir Guetto Kumbé et son mix électro tribal. Originaire de la côté caribéenne colombienne, ce trio est taillé pour le dancefloor et la transe. Un disque fou, coloré et à découvrir de toute urgence !

Autre ambiance (quoique) le premier album du collectif Ghanéen ONIPA intitulé We be no Machine nous offre un grand bol de joie et de plaisir. Les rythmes appellent la danse et le lâcher prise. Comme le groupe précédent, un album taillé pour finir l’année en beauté.

Pour finir, nous souhaitions mettre le projecteur sur le petit label No Format et sur une des pépites éditées cette année. Il s’agit du dernier album du chanteur brésilien Lucas Santtana qui, au travers de son O céu é velho ha muito aborde les problèmes du Brésil d’aujourd’hui avec l’arrivée au pouvoir de l’extrémiste Bolsonaro. Un album envoutant, néanmoins plein de douceur à l’écoute. Un très bel album pour cette drôle d’année 2020.

Mais cette année, il n’y a pas de disques spéciaux « Noël » ?

Il y a toujours des groupes qui veulent faire de cette période un moment particulier. Les Wriggles, après avoir fêté leur grand retour en 2019 avec « Complètement red » et un nouveau line up, ont décidé de venir mettre leur petit grain de sel dans la bûche de Noël. Pour mettre leur plan diabolique à exécution, ils s’appuient sur une création inédite, « 7 chansons de Noël », à ne pas mettre forcément entre les mains des enfants. Après, il vous faudra juste assumer ! 25 minutes pour se poser, décompresser, sans se prendre trop au sérieux.

Dans un monde un peu plus sérieux, un autre artiste a décidé de venir se jouer des codes de Noël : il s’agit du canadien Chilly Gonzales qui ne s’embarrasse pas de froufrous en tous genres pour aller droit à l’essentiel. A la mi-novembre, il a sorti un étonnant (comme toujours) « A very chilly christmas » pour rendre le monde un peu moins sérieux. C’est là toute l’habilité de Chilly Gonzales ! Il reprend, au piano et dans son registre de prédilection, les classiques de Noël et des reprises pop pour prendre son auditoire à contre-pied. Mélancolique !

Et pour finir, notre sélection des sorties « locales », entre Gard et Hérault

Enfin, il est important pour nous d’évoquer également la scène locale, plus particulièrement celle que nous suivons de près entre Gard et Hérault, où 3 sorties ont su nous mettre en éveil. D’abord, il y a Maine in Havana que nous avions suivi avec attention à la sortie de l’hiver pour la sortie de son premier LP éponyme. Mauvais timing malheureusement pour eux puisqu’ils n’ont pas pu le défendre en live, mais vous pouvez vous rattraper sur galette avec ce voyage entre blues, rock et pop en toute décontraction. A suivre en 2021…

Toujours dans la région de Montpellier, les rappeurs de Bois Vert sont également revenus sur le devant de la scène avec un deuxième album au compteur assez évocateur, « Résilience ». Ici, le rap se mue dans un écrin jazz, sans prise de tête. On aime et en redemande.

Enfin, le dernier crochet de cette virée musicale nous amène forcément dans le Gard auprès d’un duo atypique qui mêle rap et chanson avec une aisance qui n’est plus un secret : Tel Quel, en tout début d’année, a présenté son premier album « Le jour gît au beau milieu de la nuit ». Découvert en première partie d’Oxmo Puccino (juste avant le premier confinement) puis une seconde fois à V2 (juste avant le deuxième confinement), Tel Quel parvient à frapper juste autant sur scène que sur galette. A découvrir sans modération.


Quand sortirons les autres articles sur les idées cadeaux « musicaux » pour Noël ?

  • Mercredi 9 décembre : les box musicales #3
  • Vendredi 14 décembre : notre sélection « livres » dans la catégorie musique #4

Articles affiliés :

whosampled site sample

Qui sample quoi ? Qui sample qui ? WhoSampled !

3 septembre 2018
Soundsgood éditeur de playlist

Connaissez-vous Soundsgood ?

11 janvier 2018
Groover influenceur Le Musicodrome

Le Musicodrome fait partie des influenceurs Groover

4 mars 2019

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept