Une fête effrontée pour garder l’esprit à la fête ! (Lézan, 30)

6 min de lecture
Oai Star Festival les Rocktambules 2017 Rousson Photolive30
Oai Star

Fin juin, chaque année, les camarades et tous les soutiens du Parti Communiste Français se retrouvent au bord du Gardon, aux Ristes, pour garder l’esprit à la fête et les idées bien au frais. Et par les temps qui courent, il est important de se retrouver pour échanger sur le monde de demain en restant motivés, motivés… ! Soyons motivés !

La fête de Lézan ne s’étale plus sur autant de jours qu’à une époque et les concerts ne sont plus sur 2 soirs… mais aller partager un bout de cette fête effrontée fait partie de ces rendez-vous atypiques que l’on n’aime pas rater ! Après de longs mois de lutte contre le projet de réforme des retraites (RIP nos retraites), cette fête effrontée aura forcément une saveur particulière cette année. Une union des gauches paraît essentielle pour anticiper un chaos social, politique et écologique en 2027…

Avant de profiter du plateau concert de la soirée du samedi 24 juin, la journée sera bien remplie puisque plusieurs débats viendront d’abord l’animer : dès 11h00, deux historiens (Guillaume Roubaud Quashie et Raymond Huard) lanceront les discussions autour du programme « Les jours heureux » qui est farouchement combattu par la droite et le patronat. A 14h30, en parallèle d’une expo, le second débat s’intéressera au Chili avec comme point de départ le 11 septembre 1973, date du coup d’état chilien qui renversa Salvador Allende. Des décennies de dictature à la victoire de Boric, le contexte actuel du pays marqué par une forte poussée de l’extrême droite nous invite à porter un regard particulier sur cette situation. Pour échanger, Jean Mendelson, diplomate, Hector Herrera et M. Dumas prendront le micro. A 16h30, c’est un débat attendu qui clôturera ces moments d’échanges avec l’agora « Construire l’espoir à gauche ». Pour battre la nouvelle tête de proue de la macronie ou la peste noire, ce fameux socle commun de gauche s’impose et il doit avant tout se construire.

Avant de passer aux deux concerts du samedi, il est également important de rappeler que la fête effrontée est avant tout un moment d’échanges, de rencontres et de simplicité. En marge des débats et concerts, de nombreux stands viendront fleurir les berges du Gardon : différentes sections du PCF locales seront là, mais pas que. Vous pourrez retrouver aussi des assos (Cuba coopération, Afps, Secours Populaire, Comorien…), un marché artisanal de créateurs locaux, une librairie éphémère ainsi que des jeux géants pour venir en famille ! Histoire que cette journée puisse être solaire à souhait, la batucada ZTM Bateria sera au rendez-vous.

Allez, côté musique, la programmation de ce samedi 24 juin devrait ravir les puristes : chaque année, la tête d’affiche est de premier choix (Massilia Sound System, Mouss & Hakim de Zebda, Flavia Coelho, HK…) et ce sont deux habitués qui repointent le bout de leur nez. Un plateau « connu » mais bougrement efficace pour ambiancer comme il se doit cette petite fête de l’Huma gardoise : HK, avec son dernier spectacle « Danser encore » (impossible d’être passé à côté de ce titre pendant les confinements à répétition du Covid !) et Oai Star, la branche agitée du Massilia Sound System. Pas de doute, le ton est donné !

Concernant l’ordre de passage, attention, à partir de 20h30, c’est bien HK qui ouvrira le bal. Oai Star prendra le relais avec toute sa clique d’agités pour allumer le feu comme il sait bien le faire : dans sa valise, il a « Zulu oscar bravo india » sorti en début d’année (chronique ici) pour de gros riffs rock’n’roll !

Info. pratiques :
*Samedi 24 juin, à partir de 11h00 jusqu’au début de la nuit, la Fête Effrontée
*Adresse : Chemin des Ristes, 30140 Massillargues-Attuech (vous verrez la banderole en bordure de route pour savoir où tourner en face de la poterie de la Madeleine)
*Prix : 15€ pour le coupon « bon de soutien » auprès des sections communistes gardoises – Prolé Alès ou Prolé Nîmes / 18€ sur la Fnac et France Billet / 20€ sur place
*Restauration : moules, frites, calamars, chili con carne, pizzas, sandwitch… et aussi assiettes vegan et végé

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

The Heavy « Hurricane coming »

Article suivant

Aime Simone au Rockstore (Montpellier, 34) 16.05

Dernières publications

Yolamif « Ayna »

Le trio parisien Yolamif, bien connu pour ses lives chaud chaud chaud alliant rock et techno,