Un « Summer » Local Heroes (#6) pour clôturer la saison de Paloma (Nîmes, 30) 30.06

3 min de lecture

Voilà, la boucle est bouclée : la saison 2015/2016 vient de s’achever à Paloma avec la sixième et dernière édition des Local Heroes de l’année dans le vaisseau mère. Un Local Heroes un peu particulier puisque, pour célébrer cette fin d’année culturelle, les musiciens et organisateurs occupaient le patio de Paloma ! La Pieta, Natyot Cassan, LPLPO et Boris Crack s’afféraient du côté musical de la soirée, où Paloma proposait, quant à lui, tout un ensemble d’animations, jeux et showcase en guise de fil rouge… Photolive30 était sur place.

Sous le beau soleil nimois, Paloma était donc prêt à rugir une dernière fois. Pour preuve, c’est dans une ambiance conviviale orientait vers le partage et l’échange que s’est ouverte cette dernière soirée. Même s’il n’y a eu pas beaucoup d’instruments finalement pour clôturer cette saison, ce sixième Local Heroes a tenu, comme les précédents, toutes ses promesses avec quatre nouvelles découvertes au programme.

Sous les airs déjantés de LPLPO et son costume d’un autre temps, la recette a fonctionné : clairement drôle et décalé, les machines ont pris le pouvoir et se sont occupées du reste. Boris Crack, façon Dj tropical bifluoré, a lui aussi tenu son rang avec un set rafraîchissant idéal pour la fin de soirée. Les deux coups de cœur de la soirée ont pourtant été Natyot Cassan et La Pieta : pour le premier, la presta a vraiment été de très haute volée. Sonorités électroniques, envolées lyriques et poétiques, le show a été aussi charnel que dévastateur par instant. Une belle claque qui avait déjà officié, plus timidement, en compagnie de Dimoné.

Pour le second, en l’occurrence La Pieta, la jeune existence de leur formation ne les a pas empêché de sortir leur épingle du jeu : masqué mais généreux, le groupe n’a pas manqué de réaliser une sortie remarquée. La chanteuse, terriblement punchy, a pu partager des textes tourmentés sans scier !

Crédits photos : Photolive30

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Tiwiza « Tanekra Tura » (2016) / Wec Family « WEC project 2.0″(2016)

Article suivant

« In Dub We Trust » : le Cabaret Sauvage fait trembler Paris ! 09.07.16

Dernières publications

Yolamif « Ayna »

Le trio parisien Yolamif, bien connu pour ses lives chaud chaud chaud alliant rock et techno,