Saez, le crayon levé contre les balles

1 min de lecture
Saez, culturecontreculture

Il les a publié un vendredi de novembre, une semaine avant le triste anniversaire. Saez revient avec deux titres qui te saisissent les tripes : Les enfants paradis et Tous les gamins du monde, deux chansons de lutte. Le micro à la main, Saez entend bien emmener les manifestants avec lui.

Une au piano, l’autre à guitare, Damien Saez offre deux hommages, magnifiques, en toute humilité, aux victimes. Les images de la vidéo sont troublantes et émouvantes. Le poète apparaît en clown triste, affublé d’un manteau de fourrure comme au carnaval de Dunkerque. L’apparat tendre et fragile, il construit un champ de fleurs. Les paroles défilent sur ces images où la mer ne cesse d’aller et venir. Saez clame que sa culture ne mourra jamais, et on le croit. Finalement, ses mots résonnent et font échos dans le moindre frisson qui nous traverse.

Malgré ces quelques lignes, les chansons se suffisent à elles-même, alors à vos enceintes. Bonne écoute. A bientôt pour la lutte.

Les deux titres sont téléchargeables gratuitement sur http://www.culturecontreculture.fr

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Mon Côté Punk au Portail Coucou (Salon de Provence, 13) 08.10

Article suivant

Bhale Bacce Crew « Menace tenace »

Dernières publications

« No pasaran »

Le Musicodrome a attendu le résultat des élections ce soir pour poster son Track du Dimanche.