GoGo Penguin « Everything is going to be OK » (2023)

7 min de lecture
gogo penguin concert france 2023 2024 album everything is going to be ok 2023

Parfois, on aimerait presser le bouton play en se disant « on se lance et on verra bien ce qu’il en ressortira ». Avec GoGo Penguin, nous avions justement testé cette méthode il y a quelques années… et il est grand temps que vous fassiez la même chose si vous n’avez pas jeté au moins une oreille à leur dernier opus !

Découvert au beau milieu d’une carrière déjà bien remplie grâce à leur excellent album éponyme sorti en 2020, nous avons mis du temps à presser ce fameux bouton play concernant leur dernier LP en date, « Everything is going to be OK », dévoilé au printemps. Parfois, le temps manque et les priorités se portent ailleurs… mais il y a un temps pour tout.

Si vous êtes en tous cas passés à côté du groupe GoGo Penguin jusqu’à présent, la sortie de leur 6ème opus est là pour vous proposer une remise à niveau. Il faut dire que le trio mancunien est réglé comme du papier à musique : depuis leur premier album, « Fanfares », dévoilé en 2012, le groupe sort un album tous les 2 ans. Bon, OK, le successeur de « GoGo Penguin » est arrivé quasi 3 ans après mais il faut bien des exceptions.

Le groupe, composé de 3 membres (le pianiste Chris Illingworth, le bassiste Nick Blacka et le batteur Jon Scott), continue donc de défricher leur univers break-bot émotif (pour caricaturer) en 13 envolées cette fois (album le plus fourni dans sa première édition). C’est donc plus que sur leurs opus précédents mais la durée moyenne est globalement la même.

Pour cette nouvelle salve, GoGo Penguin s’inscrit dans le sillage de ses créations précédentes : une toile de fond jazz qui aime se mélanger au trip hop et à de l’ambient. En fonction des périodes, une influence pourra prendre un peu le pas sur l’autre mais, dans l’ensemble, le groupe est en quête d’un équilibre subtil des genres. Les amateurs des opus précédents devraient trouver leur compte dans « Everything is going to be OK » car celui-ci constitue un échappatoire musical invitant au lâcher prise.

Il ne faudra pas se laisser avoir par le titre de cet album car il cherche assurément à en prendre le contre-pied : le dépasser pour mieux se détacher des tourmentes du monde actuel. Ce que l’on apprécie notamment, ce sont les touches orientales qui apportent une dimension planante aux compos, comme sur Last breath qui semble vouloir nous priver d’oxygène, ou sur la puissante track éponyme de l’album, Everything is going to be OK. Celle-ci nous amène encore plus loin dans l’exploration, entre suffocation et prise d’altitude symphonique.

A côté de ces compos, les atmosphères sont changeantes : elles peuvent vous apporter de la lumière et de la douceur, comme sur Parasite, domptée par les jeux de basse, qui vous propulse minute par minute dans les hautes sphères. Le son de cloche diffère sur Soon Comes night qui, sans crier gare, se digitalise et nous sert un son étonnamment métallique (il est difficile d’ailleurs de savoir où GoGo Penguin a voulu aller…). Parenthèse faite, on aime prendre de la hauteur et partir dans les hautes sphères de Friday film special ou sur les vrombissants Sanctuary et You’re stronger than you think, lents, dark et hybride, qui pourraient faire penser à des envolées musicales de Mogwai (mention spéciale à la BO de la série des Revenants).

Plus loin sur Glimmerings et Glow, on continue de jouer à à ce drôle de jeu de l’équilibriste avec des sonorités post-rock, les clins d’œil aux maîtres-sorciers de Mogwai se poursuivent… et c’est assez surprenant ! Mais ce qu’il faut toutefois garder en tête, c’est que GoGo Penguin baigne dans un monde jazz qu’il façonne à son image depuis plus de 10 ans déjà… Par conséquent, il continue de peindre cette toile de fond jazzy tout y trouvant ce côté qui fait pulser le groupe : We may not say ou encore Saturnine font vibrer les claviers et les instruments à corde… et c’est bien bon !

En conclusion, cette nouvelle galette de GoGo Penguin est à écouter sans aucune hésitation. Les puristes pourront trouver que le groupe s’éloigne un peu des sentiers battus qu’il explore depuis de nombreuses années avec ces influences post-rock/trip hop et moins jazzy. Toutefois, le trio mancunien parvient à trouver un juste équilibre entre les sonorités et les genres facilitant l’accroche.

GoGo Penguin est en tournée en France au mois de décembre prochain, avec notamment des passages à Reims (05/12), Aix-en-Provence (06/12), Montpellier (07/12), Thonon-les-Bains (09/12), Cergy (10/12), Lieussaint (12/12), Sceaux (13/12), Clermont-Ferrand (14/12), La Roche-sur-Yon (15/12) et Château-Gontier (16/12).

GoGo Penguin, « Everything is going to be OK », disponible depuis le 14 avril 2023 (13 titres, 43 min.) chez XXIM Records.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

HK & Gens Bon Beur vont venir ambiancer les Cévennes

Article suivant

Poésie Zéro « Olala il fait chaud »

Dernières publications

Yolamif « Ayna »

Le trio parisien Yolamif, bien connu pour ses lives chaud chaud chaud alliant rock et techno,