Episode 1 du panier-CD Inouïe : Bottle Next, « Bad Horses » (2016)

3 min de lecture
Bottle Next Bad Horses Inouie distribution

Aujourd’hui, premier épisode d’une série de six. Personnellement, en tant que passionné de musique, souscrire au panier CD proposé par Inouïe Distribution est un acte que je me devais de faire. Qu’est ce que c’est ? Petit retour sur cette idée que l’on avait déjà mis en avant sur le Musicodrome ICI ! Récap’ : comme une AMAP, on paie tout en avance, et on obtient une livraison d’un cd par mois. Et pour ce mois-ci, on a reçu notre première galette, le dernier album de Bottle Next, « Bad horses ».

Accompagné par le label Le Cri du Charbon, qui habituellement est plutôt porté par les chansons francophones, Bottle Next a donc sorti en décembre dernier son premier album, « Bad horses ».  Le Cri du Charbon, label basé à Saint-Etienne, Inouïe Distribution, basé à Saint-Etienne, Bottle Next, situé entre l’Ain, le Rhône et l’Ardèche. Un mix très localisé Rhône-Alpes, pour une musique qui situe plutôt en nous un endroit entre la côté californienne, et le Texas, tout en passant par le Kentucky.

Un duo batterie-guitare, pour un genre à la croisée du hard-rock et de la folk. Avec des influences à la limite du stoner, ou encore du blues, l’album est bien habillé et délivre un rock puissant, carré, rythmé, imprévisible par moment, avec une voie éraillée qui colle parfaitement à l’ambiance du cd. Globalement l’énergie de l’opus donne envie d’entendre ça en concert. Mention spéciale à Machines, qui sonne comme une mise en garde aux délires technophiles et transhumanistes omniprésents par les temps qui courent. Ces 48 minutes s’écoulent sans trop s’en rendre compte et se terminent sur le très sympathique titre The woody man. Référence à Thoreau et la forêt de Walden ?

Dans une moindre mesure, il pourrait y avoir un rapprochement de fait, bien que très différent, avec l’Inspector Cluzo, lui aussi duo de batterie/guitare à l’énergie débordante et au rock explosif. Quoi qu’il en soit, pour un premier cd, c’est une première découverte où l’on n’est pas déçu ! Et puis, si l’on accepte d’avoir accès à de la musique de cette manière, pouvons nous être déçus ?

Tracklits
1. Break down the door
2. Choices
3. The running head
4. Revolution
5. Age of beauty
6. Overthere
7. Bad horses
8. Machines
9. More humane
10. The lift off
11. The woody man

Durée : 48 minutes
Sortie : décembre 2016
Discographie : 1er
Genres : Hard-folk
Label : Le Cri du Charbon

Jack'

Jardins partout, musique tout le temps.
"Une société normalisée est à la fois répressive et rationnelle, mais la rationalité la rend plus normalisée et plus répressive. Dans cette perspective, rationalité, répression, normalisation, seraient indissociable" J.Dreyfus.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Les Motivés s’offrent une grande première de choix aux Docks (Marseille, 13) 21.01

Article suivant

Le Peuple de l’Herbe « Stay tuned… » (2017)

Dernières publications

Yolamif « Ayna »

Le trio parisien Yolamif, bien connu pour ses lives chaud chaud chaud alliant rock et techno,