Bercé « J’ai Plus Mais J’ai Eu »

2 min de lecture

Il y a de nombreuses façons d’apprécier la musique. Le Musicodrome vous propose ici un angle d’attaque inédit. Deux fois par mois, nous vous proposerons une photo ainsi qu’un poème, inspirés d’une chanson, de ses couleurs, de ses saveurs, de son histoire. Pour ce dix-huitième poèmodrome, c’est Bercé qui est à l’honneur. Pourquoi J’ai Plus Mais J’ai Eu? Pour la ce que l’on perd, pour ce que l’on gagne, pour ce que l’on apprend sur soi à chaque rupture. (Le mot des auteurs).

Que vous étiez beaux, assis main dans la main,
Que c’était rigolo, parfois d’être taquin,
Le tout premier salto, pour ton cœur en satin,
Et puis soudain ses mots, t’ont laissé sur ta fin.

Elle est partie ailleurs, sans plus jamais vouloir,
Contempler ton bonheur, dans les yeux du miroir.
Elle est partie ailleurs, sans laisser entrevoir,
Un simple « à tout à l’heure », ni même un « Au revoir ».

Donc aujourd’hui tu chantes, pour la vomir de toi,
Tu remontes la pente, à grands coups de « Ouah »,
Depuis longtemps absente, elle mérite ta voix,
Sincère, éblouissante, une dernière fois.

Tu relèves la tête, tu es bon tu es fort,
D’un coup de balayette, tu chasses tes remords.
Elle finira par admettre, qu’elle seule a eu tort,
De quitter comme on jette, Bercé, cet homme en or.

Crédits photos :  Etienne Pit’s

Bercé – J’ai Plus Mais J’ai Eu

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Didier Super au Cratère Surfaces (Alès, 30) 05.06

Article suivant

Festival Quand je pense à Fernande 2019 au Théâtre de la mer (Sète, 34) 22, 23 et 24.06

Dernières publications

Makoto San « Fuji »

Tout fraîchement arrivé sur le label marseillais Chinese Man Records, Makoto San compte bien secouer le