Poèmodrome

La Ruelle En Chantier « A Trop S’Entendre »

9 avril 2019, Groum'
 Il y a de nombreuses façons d’apprécier la musique. Le Musicodrome vous propose ici un angle d’attaque inédit. Une fois par mois, nous vous proposerons une photo ainsi qu’un poème, inspirés d’une chanson, de ses couleurs, de ses saveurs, de son histoire. Pour ce quinzième poèmodrome, c’est La Ruelle En Chantier qui est à l’honneur. Pourquoi A Trop S’Entendre ? Pour le temps qui passe sans éteindre les flammes dans les yeux des amoureux. (Le mot des auteurs).  

Un plaisir routinier, des rires et du partage. Elle est à tes côtés, même après les orages. Tu veux la répéter, cette superbe image, L’habitude a gagné, tu aimes son visage.

Et le temps qui s’installe, dans votre relation, Ne lui fait pas de mal, mais lui donne du fond, Ce qui était bancal, devient soudain mignon, Ce qui était banal, est moment d’exception

C’est la même rengaine, le son sec des tambours Lorsque sonne la haine, et se cache l’amour Mais ces moments de peine, ne durent pas tout le jour, Et bientôt tu dégaines, ton attaque glamour

Tu pourras si tu veux, regarder tout en haut, Tu verras peu à peu, que celle qu’il te faut, Juste devant tes yeux, te sourit à nouveau Tu t’endors amoureux, au doux bruit de ses mots.

Crédits photos : Etienne Pit’s

La Ruelle En Chantier – A Trop S’Entendre

Articles affiliés :

La Rue Kétanou « Sur les chemins de la bohème »

20 novembre 2018

Bigflo&Oli « Rendez-vous Là-haut »

22 janvier 2019
Poèmodrome Marie Elisabeler Jacques Brel Ces gens là

Jacques Brel « Ces gens-là »

18 juillet 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept