Interview

En tête à tête avec la chanteuse du groupe Las Aves : Géraldine Baux

17 mai 2017, Yoncebe
Rencontre Las Aves Géraldine Baux

Nous avons eu la chance de rencontrer Géraldine Baux, chanteuse du groupe Las Aves. On a pu discuter de la sortie de leur titre Antistar, de son clip, de leur tournée… 

Le Musicodrome : Est-ce que tu pourrais nous décrire votre style musical ?

Géraldine : C’est pas évident pour nous de le décrire parce qu’il y a plein d’influences dans ce qu’on fait donc en général, on essaie d’inventer un truc à chaque fois. On dit soit art-pop, soit new RnB. A la base on est plutôt un groupe de rock et ça se ressent sur scène mais dans notre musique on utilise beaucoup de rythmique de hip-hop et de mélodies qui sont finalement assez RnB, donc c’est assez mélangé.

Quelles sont ou ont été vos influences ?

Géraldine : En fait, au début, quand on a commencé à écouter de la musique, c’était plutôt du rock et plutôt du punk, genre David Bowie, les Clash, ensuite il y a eu toute la vague rock’n roll des années 2000 où là on était fans de Bloc Party, Interpol, les Strokes. Ensuite on s’est mis à écouter pas mal de hip-hop aussi. Ce qui nous réunit un peu en ce moment c’est M.I.A, Kendrick Lamar, Odd Future, des trucs comme ça.

Votre son du moment ?

Géraldine : En ce moment, on écoute Damso. Je ne sais pas trop si on peut le dire mais du coup disons-le.

Des recommandations musicales à nous faire ? Ryder the Eagle ?

Géraldine : Ouais, Ryder the Eagle, qui est notre ancien batteur, et il a aussi Norma, sa femme. En ce moment il y a un album qu’on écoute tout le temps, c’est l’album de Buvette, un artiste français qu’on aime beaucoup.

Antistar, votre dernier morceau dont le clip est sorti mercredi dernier, est assez engagé et fait passer un message important « If I don’t wanna dance I will not ». C’était quoi la volonté ?

Géraldine : Engagé je ne sais pas, mais c’est une sorte d’engagement dans le non engagement. C’est juste un morceau sur savoir dire non, juste faire ton truc et ne pas rentrer dans la danse de ce que d’autres personnes voudraient que tu fasses. C’est plutôt ça.

Le clip est aussi assez différent de ce qu’on a pu voir sur vos derniers clips.

Géraldine : On avait fait une trilogie sur les clips précédents donc une fois cette trilogie terminée on a voulu vraiment partir sur autre chose. On avait envie d’illustrer au maximum ce côté je ne veux pas danser. On aimait bien l’idée d’être hyper stoïque et de prendre ça à contre pied.

Las Aves – Antistar 

Des artistes avec lesquels vous voudriez collaborer ?

Géraldine : Il y en a plein, après il y en a des impossibles mais on verra au fil des rencontres. Pour ça, on ne se met ni de barrières ni de but.

La question la plus relou qu’on vous pose en interview ?

Géraldine : En général c’est : « pourquoi vous vous appelez Las Aves ? ». C’est celle qui revient tout le temps et pour finir on a même pas de réponse bien donc c’est un peu chiant.

C’est quoi votre agenda pour les mois à venir ?

Géraldine : On est en train de commencer à faire le deuxième album, pour le moment c’est notre projet principal. Ensuite on a encore plein de dates avec plein de festivals sur l’été. Et on part jouer en Chine en juin pendant deux semaines.

Retrouvez Las Aves en Live le 23 mai à La Cigale.

Propos recueillis par YonCebe

Rejoignez Las Aves sur Facebook.

Merci à Géraldine pour son temps et sa disponibilité et un gros big up à Elise.

Articles affiliés :

Les Fatals Picards Avignon décembre 2016 Photos Nomades

« On est tout sauf des marioles ! » – Jean-Marc Sauvagnargues / Les Fatals Picards (2/2)

5 octobre 2013

François des Fils de Teuhpu explique le projet commun avec les Hurlements d’Léo

16 mai 2012
Frédo chante Renaud

Frédo en toute intimité à Aurec Sur Loire

12 avril 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept