Chronique Express

Dizzy Sticks « II » / DBK Project « #1 » (2016)

27 mai 2016, Jack'
Dizzy Sticks et DBK Project

Le Musicodrome vous présente deux « petits albums », autrement dit EP qui permet aux petits groupes de se lancer, ou pas. Notre regard s’est arrêté sur deux groupes géographiquement éloignés de part et d’autre du Massif Central. L’un est de Toulouse, DBK Project, l’autre de la région Stéphanoise, Dizzy Sticks. L’un a un album qui sort le 8 juin prochain, l’autre il est sorti le 25 avril dernier !

Dizzy Sticks « II » (2016) -ROCK-

CD-Dizzy-Sticks-II--e1463128182839

Dizzy Sticks est un groupe composé de jeune Forézien, que l’on a découvert au Tremplin Jeunes Talents 2014 de la Loire organisé par l’Association Famille Rurale. Sur 20 minutes on avait plutôt accroché : c’était rock, old school, propre et agréable à entendre !

Avant ils se nommaient The Smudges, et suite à cet événement et en grandissant Carotte Production s’est rapproché d’eux puis parfaire leur projet. Ils sortiront un album éponyme « Dizzy Sticks » en janvier 2014 ! En avril dernier ils ont donc sorti la suite de leur divagation : « II ». Un titre rapide, simple et efficace pour un maxi de 6 chansons. Le second cd, pour se laisser l’opportunité de grandir encore !

A l’écoute de cet EP, financé sur une plateforme de crowfunding, on a constaté que leur style s’est affiné ! En effet on va voyager avec eux dans le rock des seventies, et la voix grave et profonde de Loÿs Brossy ! Piano-keytar, rythmes acérés de guitare, passage pop, solo électrique, chœur de voix… La palette est large et maîtrisée ! Comment ne pas penser, toute proportion gardée aux légendaires anglais Queen sur Hello ou Assholes, avec les mélodies sautillantes du piano et les chœurs vocaux ! Et quel plaisir quand la guitare s’emballe un peu sur Save My Soul avec un des riffs bien saignants pour un rendu absolument et résolument rock ! Le groupe sait aussi nous proposer des ballades tantôt jazzy avec Take You Away, tantôt folk avec People !

Bon comme souvent avec les EP, c’est plutôt assez court ! Dizzy Sticks sonne anglophone, la prise de risque est minimale sur l’écriture des textes, mais par contre au niveau musical c’est un délice de les écouter pour ceux qui aime le rock rétro !

DBK Project « #1 » (2016) -ROCK/ELECTRO/INDIE-

dbk projekt

DBK Project lui est groupe ayant une moyenne d’âge un peu plus forte ! Il n’en reste cependant pas moins un collectif de 6 artistes très récent réunis autour d’un projet musical et audiovisuel, du moins c’est la trajectoire qu’ils veulent lui donner ! DBK Project signera donc son premier essai le 8 juin prochain, à leur « release party » de la Dynamo (Toulouse), en sortant par la même occasion leur maxi, là encore au titre minimaliste « #1 » comme pour se donner la chance d’aller plus loin sans trop prendre de risque.

Avant de mettre le cd dans le lecteur, on s’attend donc à plus de maturité. La pochette du cd est plutôt attrayante et le panda amène un peu de gaieté dans le claire-obscure de la photo ! Bref eux ils sont partis pour explorer le rock en passant par les sonorités électroniques, les ambiances calmes et sombres, mais aussi les textes mêlant la langue de Molière et de Shakespeare ! Le résultat est assez sympa, entre narration et chant mêlé à des sons variés et planants !

La première chanson Violent Girl est assez pop et directement la guitare nous emmène sur un morceau rythmé qui va nous donner la ligne conductrice : chœur en anglais, narration en français, batterie rock ! La seconde Handy sound repart là-dessus et exacerbe l’importance des sonorités électroniques assez primitives mais apportant un touche presque « futuriste » au morceau ! Le futur il est dans Take me Home, là c’est comme si on était lancé dans l’espace et le rythme s’installe sans peine dans notre subconscient. Palomita va apporter une touche plus instrumentale à l’EP avec une guitare folk, pour un vrai bon morceau, le duo de voix féminines apporte une douceur assez inattendue. Ceci avant le morceau le plus sympa de l’EP, Don’t Know Why, sautillant avec une guitare à contre temps et des riffs légèrement plus saturés on terminera l’Ep sur un « Thank you and good night ».

C’est ça, pour un premier EP les Toulousains proposent une petite douceur, pas monstrueusement emballante, mais très agréable à entendre !

Articles affiliés :

Tiwiza et Wec Family

Tiwiza « Tanekra Tura » (2016) / Wec Family « WEC project 2.0″(2016)

13 juillet 2016

Al’Tarba « The sleeping camp » / Orfaz « Home run » (2014)

28 mai 2014

Chill Bump « Ego trip » / Ratatat « Magnifique » (2015)

28 août 2015

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept