Chronique Express

Diamétralement opposés, Le Musicodrome a écouté The Roach et les Olibrius !

7 décembre 2015, Jack'
The Roach et Les Olibrius

Voilà ce qu’on aime aussi, flairer, découvrir, entendre les petits groupes qui se démènent pour tirer leur épingle du jeu. Et il y en a beaucoup ! Aujourd’hui on a décidé de vous présenter deux EP sortis sur cette fin d’année, de deux petits groupes aux styles diamétralement opposés. D’abord le style, The Roach distille un métissage de style hip-hop/soul, et Les Olibrius nous envoient dans la tronche un rock-alternatif aux allures punk. Ce qui les oppose c’est aussi la géographie : l’un vient de Toulouse (31), l’autre de la plaine du Forez non loin de Saint-Etienne (42). Qu’on se le dise : heureusement que cette « petite scène » existe à travers la France, dans sa diversité elle fait partie du paysage musical actuel.

The Roach « OUT ! » (2015) -Soul/Hip-Hop-

107849105

« OUT ! », sur un fond psychédélique comme pour nous inviter à un voyage dans inattendu. The Roach, jeune groupe Toulousain a donc sorti un second EP mercredi dernier, le 2 décembre. Une confirmation puisqu’il s’agit de leur premier enregistrement studio, et car leur popularité va croissante ! C’est donc à la frontière entre la soul, le hip-hop et le jazz que The Roach officie. Porté par leur trio de voix féminines, le groupe va nous distiller des morceaux métissés, progressifs, planants, groovys ! Autant d’adjectifs pour décrire ce 2nd EP plein de justesse, d’originalité, qui, on l’espère, va leur ouvrir la porte sur encore mieux ! Cinq tracks, Night ends pour bien commencer, nu-soul, féminité, groove, pour un son des plus posés et progressifs. Islands pour nous isoler ensuite dans un univers envoûtant au rythme des voix féminines… Et nous secouer ensuite avec Spellbound résolument plus hip-hop, plus agressif, on adore, c’est à la fois old-school et à la fois frais, dopé à des artefacts électroniques. En finissant ensuite avec Poor men plein de groove et d’un univers musical électrique, surprenant et métissé ! Et pour boucler la boucle, la dernière est une remix de la première, beaucoup plus calme, c’est idéal pour « chiller ».

« OUT ! » est une bonne fondation pour une suite prometteuse qui devrait plaire à pas mal de personnes. En tout cas, on a trouvé ça IN ! Bon pour oublier cette vieille expression ringarde, visionnez le clip de Spellbound, enjoy it !

Ecoute de l’EP ici.

 

Les Olibrius « T.D.D » (2015) -Rock alternatif-

 

107849135

Dans un autre registre, plus méconnus du grand public, les Olibrius ont sorti le 18 septembre dernier leur EP « T.D.D » acronyme, de « Tout Doit Disparaitre ». Leur premier EP en version physique, présenté à l’occasion de l’excellent festival des Poules à Crêtes (42). C’est à cette occasion au départ de la soirée que l’on a donc découvert ce groupe local, du Forez. Et acheté par la suite un exemplaire à prix libre puisqu’on avait trouvé ça vraiment sympa et plein d’énergie ! Du rock alternatif couplé à des textes vomissant sur les travers de la société de consommation. C’est efficace, en distorsion, ça fait du bien, la musique est aussi un moyen pour s’exprimer, crier, se révolter ! « T.D.D » est donc composé de 3 morceaux et d’une courte intro. Le premier nous envoi direct un baffe dans la tronche. « Je de société » au rythme endiablé des congas, et avec la voie éraillée du chanteur, pour nous inviter à sortir de nos modèles de pensée et d’organisation unilatéraux et dominants. Pour changer les règles du jeu, et donner un avenir à nos sociétés humaines. La seconde toujours avec ce beau mélange rock-congas, « Le gouffre », comme celui dans lequel nos mode de vie nous emmènent. Et la dernière correspondant à l’acronyme de l’EP, « Tout doit disparaître », pour gueuler et s’arracher les cordes vocales contre notre société de course à la consommation, du toujours plus, du tout de suite. Pour faire bref, un EP plutôt cours d’un petit quart d’heure, mais trois titres plutôt efficaces et qui ne sonnent pas creux. Le message passe, pas de poésie, mais du sens. vous pouvez allez faire un tour sur le site des Olibrius ici.

Articles affiliés :

Baja frequencia album catzilla 2017

Baja Frequencia « Catzilla » / Black Beanie Dub « X » (2017)

27 novembre 2017
supachill sofa 2018 album chronique critique

Ondubground x Chill Bump / Supachill « Sofa » (2018)

22 novembre 2018

Chill Bump « Ego trip » / Ratatat « Magnifique » (2015)

28 août 2015

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept