HK + Oai Star à la Fête Effrontée (Massillargues, 30) 24.06

6 min de lecture

Il règne toujours une drôle d’ambiance à Lézan (30) pour la fête du PCF gardois. Après une année 2022 à oublier, 2023 change de formule avec un événement sur une seule journée. Visiblement, ça a porté ses fruits !

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas vu autant de monde à Lézan ! Nul doute que les (trop) nombreuses manifestations de ces derniers mois ont fini par recentrer les gens sur des choses moins frustrantes… Car la fête effrontée, autour des débats et autres défis politiques à mener, reste un lieu de rassemblement et de convivialité où la simplicité est de mise : chaque stand correspond à une section locale qui vous propose ses mets avec gourmandise tandis que le bar en dur vous permet de vous substanter au gré de vos envies (plus ou moins fortes). A quelques mètres du Gardon, l’ambiance est posée…

Concernant la programmation musicale de cette édition 2023, c’est donc un plateau Blue-Line Production qui prend possession de la scène de la Fête Effrontée. Il ne fallait pas arriver en retard car HK a démarré à l’heure pour présenter son nouveau spectacle « Danser encore ». C’est difficile de trouver quelque chose à redire sur un concert d’HK : le bonhomme est plein d’humilité et il a une capacité à entraîner les foules avec lui avec une facilité déconcertante. Et le constat peut être fait sur des chansons moins connues de son répertoire que celles que tout le monde chante à tue-tête (On lâche rien, Niquons la planète, Je suis, Indignez-vous, Danser encore...).

Entouré de musiciens de grande qualité, il faut également souligner que le show est collectif : les morceaux sont revisités et enrichis de leur version studio, accordéon et autre violon viennent embellir des sonorités déjà bien fournies, bref, HK c’est la garantie d’avoir un concert humaniste et festif qui vous fait danser et rallumer les étoiles. Que demander de mieux ?

La suite, elle se poursuit sous les étoiles justement avec la branche agitée du Massilia Sound System qui vient reprendre le flambeau. Aux Ristes, c’est bien entendu le Oai Star dans sa toute nouvelle configuration qui vient prendre possession des lieux. Entouré de l’intenable Jamin, de son pote Blu, du Massilia, mais aussi du duo improbable mais attachant On S’en Tape, Gari Greu s’est constitué une fine équipe !

Avec leur « Zulu oscar bravo india » sous les bras depuis février dernier, la joyeuse bande semble remontée comme un coucou et c’est un retour aux sources, très rock’n’roll, que le Oai Star s’est offert. Avec plusieurs guitares sur scène, il ne pouvait qu’en être ainsi ! Fini les machines ou tout autre beats électroniques (Dj Kayalik s’offre un peu de répit oaistariste), c’est la sueur qui envahit les planches ! Qui dit retour aux sources rime avec Le destructeur d’horodateurs, chaud bouillant pour lancer les hostilités !

Et si le Oai Star en profite pour défricher, un peu, quelques titres de son dernier disque (Comment ça va ?, Animal, Fouta nobis pacem), il va surtout dérouler le tapis rouge à plusieurs grands classiques ! Il y a le revisite groovy à souhait du fameux Du vin et du boucan, toujours aussi boulégante… mais aussi une nouvelle version de la traditionnelle Chéri(e), reprise en cœur, qui s’est retrouvée passer au shaker électrique !

Autour de tout ça, nous avons toujours le poil qui s’hérisse sur Tête brûlée, entêtante et lancinante, qui est devenue quasi-hybride au fil du temps. Mais la noirceur appelle la lueur : Comme un fumigène embrase la nuit, elle est forcément rouge, et Mets les watts cousin ! passe un message !

C’est donc au beau milieu d’un set bougrement rock’n’roll, si ce n’est blues/rock par moment, que le Oai Star a aïolisé Lézan. Avec un bel Objectif faya transformé en medley de « classic rock », des Bérus aux Shériff, des Clash aux agités du local. « J’ai vu les Oai Star c’était vraiment pas bon, le beat, la guitare et les voix sont bidons ! ».

Crédits photos : Photolive30

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Retour sur la 1ère édition du festival ID-ILE (Avignon, 84) 10.06

Article suivant

Le Faune Stepper « Balkan step »

Dernières publications

« No pasaran »

Le Musicodrome a attendu le résultat des élections ce soir pour poster son Track du Dimanche.