Chronique

Strange Enquête, « J’vais t’pourrir la vie » (2016)

24 juin 2016, Jack'

C’est un petit groupe aujourd’hui mis à l’honneur sur le Musicodrome ! Deux personnes qui nous viennent de Toulouse et qui ont sorti un EP le 2 juin dernier « J’vais t’pourrir la vie ». On avait déjà eu vent de leur projet musical durant l’année 2015, et par le biais du Bijou on a tendu la grande voile pour voguer avec eux, au fil de leurs histoires…

a1254800654_10

Que ce soit clair, Strange Enquête c’est un groupe atypique, un chanteur ancien MC, et un contrebassiste multi-instrumentiste qui fait beaucoup avec peu ! Les paroles et les histoires sortent de la contrebasse et les mots l’accompagnent, l’inverse marche aussi ! Les deux acolytes sont de la région toulousaine, et n’en sont pas à leur premier coup d’essai. Un premier cd huit titres en 2012, « Là où les nuages s’arrêtent », et un EP 5 titres il y a moins d’un an en septembre 2015 « 10H d’avion » !

Style particulier, ambiances étranges & histoires ordinaires, c’est ce qu’on pourrait penser à la première écoute. Certains pourraient même s’ennuyer. Mais ce qui est sûr, c’est que Strange Enquête s’approprie, s’intègre avec les tripes et les oreilles, et si vous résistez, ce sont eux qui se les approprieront. A la fois calme, et plein de groove, à la fois doux et rythmé, à la fois tendre et acerbe, c’est donc un maxi à la fois minimaliste et super aboutit qui s’écoute et se ré-écoute !

La première chanson éponyme nous embarque sans tarder dans leur univers, la contrebasse emporte les oreilles et tape au fond de la cage thoracique, pendant que les pensées et les menaces d’un homme jaloux se déversent avec calme et froideur… Puis vient l’histoire d’une femme et sa webcam, une histoire bien dans le réel, narrée sans à priori sur cette personne.

Quand ils enfilent le costume de croques-mort pour nous présenter Le Corbillard, l’ambiance devient légèrement plus sombre et tordu, tout en étant plus entraînante ! Mon vieil Ami et l’usine pour nous décrire le monde industriel en souffrance, et les traces qu’il laisse ! Strange Enquête parle aussi d’urbanisme dans Palace en plastique, le tout dans une trame musicale prenante… Avant de finir sur un morceau progressif, qui s’entraîne par lui même et où le narrateur renoue avec son ancien amour du slam, pour nous jeter à la tronche un texte incisif sur les séparations amoureuses mal digérées.

Et puis au bout de 27 minutes la contrebasse s’arrête, et les mots s’envolent. Un EP long et consistant, ce qui est plutôt réjouissant… Qui en demeure cependant un peu trop court, on aurait bien apprécié, par gourmandise, 3-4 histoires de plus !

FICHE TECHNIQUE

Tracklist
1. J’vais t’Pourrir la vie
2. Webcam
3. Le Corbillard
4. Mon vieil ami et l’usine
5. Palace en plastique
6. Amoureux d’une époque

Durée : 27 min
Sortie : 1 juin 2016
Genres : Tchatche & Contrebasse
Label : auto produit / Le Bijou

Articles affiliés :

Critique Cage The Elephant "Cage The Elephant" (2008)

Cage The Elephant « Cage The Elephant » (2008)

26 juillet 2011

Makja secoue les tripes au milieu d’un maquis de mots !

19 octobre 2016
Clarika, de quoi faire battre mon coeur

Clarika, un cœur déchiré, un cœur à la une

11 avril 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept