Live Report

Avec Soan, de la sueur et des décibels à Narbonne (Le dB, 11) 13.05

15 mai 2016, P'titBapt
Soan au dB à Narbonne le 13 mai 2016

Une semaine tout juste après la sortie de « Retourné Vivre », Soan s’offrait à son public pour une première date des plus intimistes dans la chaleureuse salle du dB, à Narbonne, où il s’abandonne aujourd’hui à vivre. De chaleureuses retrouvailles qui sentaient bon la poésie, qui humaient le rock et qui pleuraient la sueur, un vrai concert à l’ancienne, une joie partagée des deux côtés de la scène.

Dyclan en première partie de Soan

Il aura fallut attendre près de 21 heures pour que la scène du dB ne soit investie par les Dyclan, qui assurait la première partie du concert. Le groupe a déjà assuré plusieurs premières parties du chanteur lors de ses show-cases l’année dernière, la tâche n’en était pas moins rude. A cinq pour une configuration rock des plus dénudées, deux guitares, une basse, une batterie et un chanteur, le groupe ne se perd pas, et assure un set des plus propres. Une heure d’un rock bien justement gorgé de paroles, qui sait se faire entendre sans hurler.

Le temps de réciter un Étrange poème, d’expliquer Si j’étais toi, et leurs autres compositions, le concert augmente en intensité pour se terminer dans une ambiance feutrée, où la petite salle était déjà chauffée à blanc, où les guitares saignaient sur les amplis comme les ombres saignent le long des murs. Un besoin de révolte indéniable, qui n’a rien de niais, indéniablement un coup de cœur inattendu pour cette soirée ouverte de la plus belle des manières.

Soan au dB à Narbonne le 13 mai 2016

Les deux cent places de la chaude salle du dB avaient vite trouvé preneurs, la lumière de l’inter-concert permettant de briser la pénombre et de dévoiler la diversité remarquable du public, preuve s’il en est que les mots de Soan sont intemporels et en aucun cas réservés à une frange précise de public.

Après quelques jours de résidence au dB, Soan dévoilait au public audois la primeur de sa future tournée, qui est l’occasion de mettre en avant « Retourné Vivre« , en rappelant au bon souvenir de ses choristes les titres qui ont forgé le rockeur qu’il est aujourd’hui.

« Tant pis » et « Sous les yeux de Sophie » sont les deux premiers CD à être mis à l’honneur, par l’intermédiaire de Next Time et Make me sober. Une entrée pas réellement en douceur, mais plus surement en lien avec l’attente du public de voir Soan remonter sur les planches. Déjà les paroles des refrains sont reprises en cœur.
Puis arrive A tire d’aile. C’est peu dire que le morceau était attendu. La voix de Soan commence à accrocher les oreilles aux murs, et on réalise que c’est pour ces moments que les dates du chanteur sont des instants privilégiés. Que ce soit à tire d’aile, ou à vol de rat, le concert est bel et bien lancé, le tee-shirt est tombé et la vie peut prendre place, à Narbonne.

Soan au dB à Narbonne, le 13 mai, entre rock et chanson française

« Retourné vivre » (chroniqué ici) arrive vite à point nommé. Colocation, bien entendu, apparaît comme un des incontournables, Fakir tombe au moment idéal, histoire de maintenir les chaleurs corporelles à un niveau plus qu’acceptable, avec une configuration à deux guitares électriques qui repeint l’atmosphère du dB et lui redonne une gueule toute noire, et tellement belle. Anaïs sera également de la partie, et s’offre avec encore plus de force que sur le CD. La force des chansons apparaît encore plus évidente sur scène.

Avant que soudainement la scène ne change de trogne, au moment choisi par le bassiste pour troquer son instrument contre une contrebasse le temps d’Un verre sur deux. Une nouvelle baffe, comme une balise dans cette nuit d’encre.

 « Est-ce que vous aussi, vous voulez retourner vivre? » lance, le sourire aux lèvres, un Soan qui sera apparu appaisé et surtout très heureux d’être de retour devant ce public qui ne cesse de lui apporter des gages d’amour. Les chansons s’enchaînent, et une première date de tournée de deux heures, ça ne tombe pas du ciel.  Accompagné de ses quatre musiciens, trinquant ensembles pendant le concert, le talent de Soan trouve sa pleine mesure dans cette configuration, où les musiciens alternent les solos, pour un tout musicalement prenant.

Soan pour son premier concert de Retourné vivre

« Vive la révolution », c’est sur cette touche d’espoir non feinté que les cinq musiciens quittent les planches, laissant les deux cent personnes du dB à la fois comblés et en manque. Tous les titres n’ont évidemment pu être joués, mais le set s’est révélé travaillé et cohérent au possible, dans cette atmosphère calfeutrée et résolument partante, dès que possible, pour un nouveau partage d’émotion.

C’est maintenant chose dite : Soan est de retour, et son nouveau set est à ne pas rater, sur les sentiers du rock et de la chanson française, l’artiste est une des valeurs sûres de la musique actuelle.

Crédits photos : Christophe Dubanchet

Galerie photo à venir sur Le Musicodrome

Articles affiliés :

La Rue Kétanou Festival Rocktambules Rousson Photolive30

Festival les Rocktambules, Jour 1 : prenons la vie comme elle vient avec La Rue Kétanou (Rousson, 30) 28.07

29 juillet 2016

La Canaille en Release Party au Pan Piper (Paris, 75) 30.09

23 octobre 2017

Guérilla Poubelle, du punk à La Moba (Bagnols-sur-Cèze, 30) 03.02

16 février 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept