Chronique

Le Pied de la Pompe « Modernéanderthal » (2018)

3 mai 2018, Aiollywood
Critique Le Pied de la Pompe Modernéanderthal 2018

Après avoir foulé le pavé des routes de France et d’Europe avec Collectif 13, Le Pied de la Pompe reprend du service en ce printemps 2018 avec la sortie de « Modernéanderthal », son quatrième album.

« Modernéaderthal ». Un nom d’album qui en dit long sur l’homme, son évolution et de sa nouvelle marche à suivre, forcée, par la société qu’il a bâti au fil des années. Un monde qu’il a façonné à son image, à la fois beau et sans pitié, où le bonheur des uns fait le malheur des autres. L’homme, au cœur de sa propre machine infernale, est raconté sans longue de bois. Ici, pas de fioriture, ni de strass et de paillettes, « Modernéanderthal » c’est nous.

D’emblée, Horizon donne le ton de cet album qui est a mis plusieurs années à mûrir. Les claviers, plus discrets que sur « Légendaire » (2013), font échos aux guitares et l’ouverture de l’album dévoile la face sombre des hommes au pouvoir du monde et de notre manipulation de l’esprit (« Ils ont changé l’horizon, ils ont changé la définition, ils ont changé nos convictions, ils ont changé… »).

Le Pied de la Pompe n’oublie personne : des personnes arrogantes à celles qui nous gouvernent, « on retiendra le banal, les yeux bandés mais béants de ceux qui crèvent la dalle ». Après tout, Le banal est vivant.

Perdu dans le brouillon et dans des nappages atmosphériques, Gérôme va d’ailleurs réaliser un véritable de force sur cet opus : d’une sagesse troublante, Voyou va prendre aux tripes, violent dans la tête et doux dans le cœur, et il semble impossible d’y échapper. L’homme a trop changé, « il se croit sur parole / convaincu de sa camisole / il faudra le sortir un de ces jours / lui ne le sait pas du tout / l’homme est un voyou ».

En revanche, Le Pied de la Pompe ne reste pas sans rien faire les bras croisés. Faudra bien, autre track incontournable de l’album, s’appuie sur des constatations pour chercher à avancer. Bien accompagné d’une guitare folk, le verbe se fait défenseur des maux et les sujets s’enchaînent.

« Eh, faudra bien tomber le voile, que la liberté s’affole »

Happé par le rythme effréné de nos vies, Modernéanderthal cherche à provoquer l’étincelle comme si l’homme avait définitivement perdu ses repères.  « Je ne lève pas ce matin, non, je fais une pause, je mets le hola. Petit métropolitain met un coup de frein, un an, un jour, une heure, je ne sais pas ». Apprendre à se réapproprier l’espace. Apprendre se retrouver.

Finalement lassé de l’ambiance latente qui nous entoure, Le Pied de la Pompe décide de prendre la route, « viens, viens, on n’est pas d’ici, on appartient au présent aujourd’hui », avec des tendances folk tenaces qui incitent à fouler l’asphalte (Wadjour). Allez, « viens suivre la bonne étoile, viens prendre ton envol ». Il fallait bien ça pour tenter de sauver les âmes en peine, découvrir une partie des Visages qui nous entourent et se donner une putain de bouffée d’oxygène.

Dans cette quête de nouveau départ, Le Pied de la Pompe n’oublie pas toutefois de s’accorder une parenthèse séductrice plutôt pop (La limite) tout en profitant des bonnes choses (L’orage).

Avec « Modernéanderthal », Le Pied de la Pompe a pris ses distances musicales avec les penchants pop de « Légendaire » : il préserve ses notes chanson et rock en y agrémentant des influences folk qui lui permettent  de voir plus loin. En privilégiant les mélodies au détriment de l’intensité, le groupe propose-là un album plus en phase avec son identité. A la fois dur et réaliste sur le monde qui nous entoure, Le Pied de la Pompe a choisi la poésie et la sagesse comme réponse.

FICHE TECHNIQUE

Tracklist

  1. Horizon
  2. Les visages
  3. Wadjour
  4. Faudra bien
  5. Modernéanderthal
  6. L’inventaire
  7. La limite
  8. Voyou
  9. L’orage
  10. Le banal est vivant

Durée : 37 min
Sortie : 7 mars 2018
Discographie : 4ème
Label : La Pompe Productions
Genres : Chanson française / Rock / Folk

Articles affiliés :

La mine de rien album avec des si

« Avec des si », La Mine De Rien devient incontournable (2014)

16 mai 2014
"III" Näo (2014)

« III » nÄo (2014)

20 février 2014
Chronique Dirty Honkers Just a Taste 2012

Dirty Honkers « Just a Taste » (2012)

18 juin 2012

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept