Chronique

La Phaze « Miracle » (2008)

13 mai 2008, Aiollywood
La Phaze Miracle album 2008

En 2005, le trio angevin sortait le sublime Fin de Cycle. L’attente fut longue durant ces trois années, pour finalement voir débarquer dans les bacs en ce début mai leur nouvel opus « Miracle ».

L’univers de La Phaze, c’est l’influence des styles. Un monde remplit de fusion, de discordance, de diversité.

En effet dans cet album, on reprend les mêmes ingrédients utilisés précédemment en mélangeant dub, drum’n’bass, hip hop, jungle, punk, ragga, mais aussi un soupçon de rock au menu de cette nouvelle galette.
Un fond de guitares qui fait jumper sur Roof On Fire et Miracle, une grosse intro rock couplée à du bon dub sur Little Face en passant par le punk électro sur Fièvre de l’exilClimax . Le profil est tracé.

Le groupe activiste et militant, dans sa musique comme dans la vie, n’en demeure pas moins inchangé. Douze titres toujours brûlants, bourrés d’énergie: l’engagement est au beau fixe. La Phaze va contrairement aux albums précédents alterner le doux (comme sur le superbe morceau La Langue ) et des choses plus violentes ( Le Chant des BombesDevil Game ) tout droit sortis de l’univers de Fin de Cycle . Les riffs sont plus aiguisés, se montrent plus vifs et vont parfois explorer les domaines de l’alternatif.

Un album toujours aussi riche en couleurs, renforcé par le featuring avec Keny Arkana à connotation hip hop sur La Cause . Un morceau attaquant directement les maisons de disques qui favorisent la musique formatée au-delà de la qualité artistique des groupes, juste pour quelques gros billets de plus.

Point de vue musical, pas de réelle révolution enclenchée : on se situe dans les styles explorées dans les opus précédents tout en gardant comme point de mire la recette miracle de Fin de Cycle . Guitares électriques et musiques électroniques forment toujours le combo explosif.

Niveau état d’esprit, rien à redire. Toujours cette volonté de faire bouger les choses. Nos trois politiquement incorrect nous sortent un album noir, pessimiste avec un titre qui en dit long sur la situation de notre planète agonisante. Catastrophes écologiques et économiques, mépris politique d’un monde libéral et capitaliste sans pitié, La Phaze se pose (ou se fait comparer) en tant qu’héritier des Bérurier Noir des temps modernes. Une belle récompense.

Miracle est donc un album de grand cru, finement travaillé et soigné. Sera-t-il sur la longueur meilleur que le monstrueux Fin de Cycle ? Dur à dire. La perfection ayant été atteinte, on pouvait craindre un relâchement. Mais La Phaze a su prendre son temps pour travailler l’après Fin de Cycle . Et elle peut s’en réjouir.

Deux opus qui se talonnent mais qui ne relèvent pas du même registre, donc dur à comparer. Quoi qu’il en soit, c’est une réussite. Un album à écouter, qui tourne en boucle depuis sa sortie et qui n’attend qu’à être pogoté sur la prochaine tournée.

FICHE TECHNIQUE

Tracklist
1) Miracle
2) Le Chant des Bombes
3) Devil Game
4) La Langue
5) La Cause (feat. Keny Arkana)
6) Peine de Vie
7) Roof On Fire
8) Little Face
9) A Table
10) La Fièvre de l’Exil (feat. Gogol Bordello)
11) No Backyard
12) Climax

Durée : 39 minutes
Album : 3e
Genres : Rock / Punk / Électronique

Articles affiliés :

Lou Marco Maxi 2013

Lou Marco « Lou Marco » (2013) EP

18 mars 2013
Chronique Skip the use Can be late 2012

Skip The Use « Can be late » (2012)

17 août 2012
"III" Näo (2014)

« III » nÄo (2014)

20 février 2014

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept