Poèmodrome

Jacques Brel, « Ces gens-là »

18 juillet 2018, Groum'
Poèmodrome Marie Elisabeler Jacques Brel Ces gens là

Il y a de nombreuses façons d’apprécier la musique. Le Musicodrome vous propose ici un angle d’attaque inédit. Deux fois par mois, nous vous proposerons une photo ainsi qu’un poème, inspirés d’une chanson, de ses couleurs, de ses saveurs, de son histoire. Pour ce premier poèmodrome, c’est Jacques Brel qui est à l’honneur. Pourquoi Jacques Brel ? Car c’est tout simplement grâce à lui que cette idée est née. Les prochains seront plus récents, plus en lien avec l’actualité (Le mot des auteurs).

Tu nous parles d’abord, de ta belle famille
Tu nous décris encore, plein de mélancolie,
Les fêlures des enfants, qui semblent épanouis,
Mais ne font que semblant, d’être acteur de leur vie.

A deux temps sans surprise, d’une voix monotone,
Tu relates la crise, de la guerre du trône,
Entre gens sans passion, dénués d’intérêt,
Qui sont là sans façons, t’empêchant de l’aimer.

Tout à coup tu t’accordes, un bref moment d’espoir
En pensant dans tes cordes, possible de l’avoir.
Ton rythme s’accélère, ta mélodie s’envole,
Tu fais bonne manière, même ta voix rigole.

Tu cours en avenir, tu t’égares en futur,
Sans pourtant voir venir, comme la vie est dure.
Mais soudain ton reflet, te rattrape à nouveau,
Tu enfiles à regret, ton plus triste chapeau.

Crédits photos : Marie Elisabelar

Jacques Brel, Ces gens-là

Articles affiliés :

Oldelaf « Les mains froides »

9 août 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept