Live Report

Chinese Man et Baja Frequencia au Radiant Bellevue (Lyon, 69) 02.11

6 novembre 2017, Blue.B

La grande famille du label Chinese Man Record nous a offert, une fois encore, une expérience ultime sur cette dernière date de la tournée de « Shikantaza » (2017), dernier album en date de Chinese Man. Valeur sûre de la scène électronique française, le crew a transporté Le Radiant – Bellevue ce jeudi à Lyon avec une force dont eux seuls ont le secret.

La machine infernale est lancée tandis que démarre le duo de marseillais : Baja Frequencia. Les jeunes recrues du label indépendant s’imposent sans difficulté au public du Radiant. Aucun doute qu’ils sont à leur place, le mélange de ragga, électro, cumbia est un carburant détonnant ! Parée à la mise à feu, la scène se chauffe avec aisance et assurance. Baja Frequencia n’a rien eu a prouver, leur nouvel EP : « Catzilla » (2017) est une pépite à suivre de très près.

Les mains, voix et passions forment le live de « Shikantaza », rouages d’une même machine, tous s’assemblent en une harmonie parfaite.

Ici, le trio de Chinese Man, accompagné de Youthstar, A.S.M (A State of Mind), Taiwan MC, Mariama, Illaman et le quatuor Elexir, nous ont offert l’expérience auditive et visuelle d’un live hors du temps et de l’espace. Véritable spectacle vivant, d’images, de sons et de lumières, l’homme et la machine n’ont fait qu’un pour former une seule entité, immense et magnifique. Bercé par les titres Escape, Liar ou le titre éponyme Shikantaza, le Radiant s’est laissé emporter sans résistance dans le voyage pour les sens que le groupe lui a proposé.

Les interventions de chacun ont apporté un souffle de vie au sein de cette soucoupe déjantée. Les violons et le violoncelle du quator Elexir ont apporté une touche délicate dans cette transe lyrique et électrisante. La voix chaude de Mariama s’est mêlée avec fracas au décollage de la scène tandis que le flow des rappeurs présents ont secoué l’habitacle sans ménagement. Tous ont formé un tout à l’impact poignant, fort, humain.

Habile, notre trio s’est amusé, mixant au fil de la soirée ses nouveaux morceaux mais aussi ses anciens, emportant avec lui de façon unanimes les plus nostalgiques. Le chers Get up ou encore le tube I’ve got that tune, ont fait monter la pression dans la salle comble. L’émotion était au rendez-vous, dernières dates de cette tournée, il nous a été difficile de laisser partir la joyeuse bande lorsque ce sont enchaînés Worldwide et Miss Chang. La palette culturelle du groupe est sa plus grande mais surtout sa plus belle force, laissant le public plus riche que jamais de sa diversité et de sa joie de vivre.

La machine a pris vie sous nos yeux, traversant la stratosphère pour nous mener toujours plus loin et plus haut dans l’espace. Nous laissant en cette fin de soirée, dériver lentement en entendant s’adoucir dans un dernier cris euphorique l’échos de son génie créatif.

Indescriptible, est le mot qui convient aux lives de Chinese Man tant ils sont riches et variés. L’énergie folle et la douceur se mélangent en une poésie rythmée et pleine d’espoir. Celui de voir s’épanouir plus de labels indépendants tel que Chinese Man Record. Une belle victoire pour le groupe et son public.

Crédits photos : Gaël Fourc

Articles affiliés :

Deluxe : C’était un concert historique – L’Olympia – Paris – 19.11.15

29 novembre 2015
Mauresca Lézan 2016 Photolive30

Mauresca lance les hostilités, Arthis et Bois Vert assurent (Lézan, 30) 24.06

25 juin 2016
JeHan et Lionel Suarez

JeHan et Lionel Suarez en hommage au grand Leprest

9 mars 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept