Bandit Bandit + Hotel Particulier au Rockstore (Montpellier, 34) 08.11

4 min de lecture
photos bandit bandit rockstore montpellier olivier scher

De retour à la maison, les Bandit Bandit viennent présenter leur premier album dans une salle du Rockstore à laquelle ils sont particulièrement attachés.

Mais avant de retrouver les locaux de l’étape, un groupe venu de leur deuxième ville de cœur, Lyon, vient jeter les bases de la soirée à venir. Ils sont quatre et portent le drôle de nom d’Hôtel particulier. Venus défendre leur premier EP sorti il y a quelques mois, le quatuor propose un rock très élégant, souvent chanté à deux voix. Le ton est posé, intime et élégant. On pense à Bashung, Eiffel voire Diabologum.

C’est dans une salle bien remplie que Bandit Bandit s’avance ensuite sur scène devant un public déjà largement conquis. Car c’est dans cette salle que (presque) tout a commencé entre Maëva et Hugo, autour d’une chanson de Johnny Cash Ring of fire qu’ils interpréteront au milieu de leur set.

Si ils sont quatre sur scène, c’est bien autour de ces deux là et autour de leur relation, que Bandit Bandit s’est construit.

Après deux EP explosifs, le quatuor vient défendre son premier LP 11:11 sorti le 29 septembre. C’est donc assez naturellement que leur set sera principalement composé des titres issus de ce disque. Avec cet album Le groupe semble s’ouvrir à un public plus large avec des morceaux plus pop, perdant ici ou là un peu de la spontanéité survoltée que l’on a pu connaître précédemment.

Ceci n’enlève rien à la fougue et l’énergie rock de Bandit Bandit que nous retrouvons parfaitement incarnées une nouvelle fois dans un live sans temps mort. Maëva doit d’ailleurs être l’artiste au cardio le plus impressionnant de l’hexagone !

Avec 11:11, le duo interroge les relations amoureuses dans toute leur complexité ainsi que leurs addictions et autres quêtes existentielles. A l’heure d’un nouveau départ, quoi de mieux que de tout déballer afin de repartir encore plus fort ?

Si nous n’avons pas encore eu le temps de nous approprier ce nouveau répertoire, nous avons tout de suite accroché à la proposition dévoilée sur scène. Le set démarre doucement avec Si j’avais su, Point de suture et La marée, une très belle balade aux intonations très rock.

Le show bascule progressivement vers l’énergie rock qu’on lui connait avec des titres surpuissants tels que Toxique ou Pyromane auxquels s’ajoutent les incontournables Nyctalope ou Les maux. Bandit Bandit s’engage, au travers de ces titres, contre les violences faites aux femmes et tous les comportements machistes que l’on retrouve tout autant dans l’industrie du disque que dans notre société.

Le public transpire au rythme des riffs électriques d’Hugo tandis que Maëva vient se jeter dans la fosse, communiant avec la foule compacte qui se joint à la transe.

En conclusion, nous avons pris beaucoup de plaisir à retrouver les Bandit Bandit sur scène, étendards d’un rock en français de qualité, aussi bien dans la proposition musicale que dans les textes accrocheurs. Merci donc à eux pour cette énergie et ce partage sans limites.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

JE SUNDE + Bartleby au Rockstore (Montpellier, 34) 31.10

Article suivant

Ko Ko Mo au Rockstore (Montpellier, 34) 14.11

Dernières publications

« No pasaran »

Le Musicodrome a attendu le résultat des élections ce soir pour poster son Track du Dimanche.