Chronique Express

Smokey Joe & The Kid « The game » / Aucan « EP 1 » (2014)

19 mai 2014, Aiollywood
Smokey Joe & The Kid The Game

Les chroniques express reviennent cette semaine avec deux nouveaux groupes qui nous ont tapé dans l’oreille (pas forcément pour les mêmes raisons) en ce début de mois de mai, à savoir Smokey Joe & The Kid et Aucan. Ces deux groupes, qui n’en sont pas à leur premier essai, viennent de sortir leur nouvel EP avant de repartir sur des longs formats. Le casque bien branché, vous pouvez à présent vous en délecter… car il y aura une belle surprise et triste déception au programme du jour. 

Smokey Joe & The Kid « The Game » (15 mai 2014) -HIP HOP/ELECTRO/JAZZ-

Un est parisien (The Kid, alias Senbeï), l’autre est bordelais et ils forment à eux deux Smokey Joe & The Kid, nouveau projet musical combinant hip hop, samples blues et jazzy sous influence swing (décidément très en vogue en ce moment). Leur excellent premier album sorti l’année dernière (« Nasty tricks ») avait d’ailleurs été remarqué avec leurs styles gangsters des années 30’s, bien appuyés par des featuring de haute volée avec notamment Puppetmastaz, R-Wan ou encore celui de Youthstar que l’on connait particulièrement auprès de Chinese Man.

En mode afrojazz du début du siècle, la mayonnaise du Smokey Joe & The Kid évolue et ne tourne pas : samples péchus pour turntablism affûté et The game, titre éponyme de l’EP, agite sans ménagement. Embarqué sous une étiquette hip hop, electro, jazz, on ne peut que se réjouir des longues envolées scratchy qui soutiennent le rythme. Et celui montera en puissance au fil des tracks suivants : à la sauce west coast, Gifted child tape par le flow de Non Genetic, soupoudré de cuivres percutants ! La suite ne faiblit pas : Stay awake, emmené cette fois par The Gift of Gab laisse crisser une guitare blues dans une cascade de scratchs ravageuse avant que Temptation, bercée par The Procussions, nous promène dans des contrées plus sombres, plus râpeuses, quasi orientales avec toujours plus hargne.

Il n’y a rien de plus à dire, le parcours de Smokey Joe & The Kid sur « The game » est réalisé sans le moindre accroc. Un groupe qu’il va falloir suivre de près !

Aucan « EP 1 » (5 mai 2014) -ROCK/ELECTRONIQUE-

Aucan EP 1 2014

Après leur troisième album acclamé (« Black rainbow », 2011) qui nous avait littéralement scotché par sa finesse et son aboutissement, Aucan revient en ce printemps 2014 avec 4 nouveaux titres sous les bras, le très atypique « EP 1 ». Leurs rock noisy des débuts quelque peu délaissé au profit d’un son plus lourd, plus électronique et même dubstep, Aucan a laissé planer un doute à propos de leurs nouvelles réalisations. Ou du moins, on se demandait bien quel allait être le nouveau visage de Aucan. A la surprise générale, Aucan semble s’être perdu en chemin… Comme s’il y avait à présent un fossé dans l’espace temps, Aucan nous propose-là quatre titres déconcertants par leur simplicité et leur manque d’originalité. Si Sun résonne comme un appel à la transe, cette invitation semble bien trop courte derrière ses 36 petites secondes… Le reste lui, tombe dans une facilité étonnante : Riot, frôle la techno et la mélodie réchauffée avant que Rise of the serpent (avec Otto von Schirarch) ne renforce ce triste constat. L’intensité en ligne de mire, l’étendard de Aucan qui était la bass music est subitement en berne et rien ne semble pouvoir le redresser. Seul Loud cloud, car il faut bien sauver un morceau pour illustrer cette chronique, peut rappeler leurs débuts (et de loin) en essayant de ré-instaurer ce chaos sonore qui était raffiné, maîtrisé à la perfection, là où les machines embrassaient les guitares et n’étaient élaborées que pour fusionner…  Aucan semble bien l’avoir perdu, à notre plus grand regret.

Articles affiliés :

Jean du Voyage

Jean du Voyage « The closest » / GraniT « Cris » / Sonic Area « Madness & miracles »

6 février 2014

Le Peuple de l’Herbe « Secret stachella » (2015) / Taïwan MC « Diskodub » (2014)

19 février 2015
Asad Lab et Krav Boca

Azad Lab « Lucioles » / Krav Boca « Sanatorium » (2015)

4 janvier 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept