Chronique

Le Réparateur est Heureux et Gros, sans arrondir les angles ! (2016)

30 juin 2016, Jack'

Cela fait un moment que l’on voulait leur consacrer un papier rien que pour eux sur le Musicodrome. Leur dernier album en est l’occasion ! On les avait découvert à un concert gratos en 2014 au Brise-Glace d’Annecy, et on avait absolument adoré leur connerie lucide et brutale. Le 1 avril dernier Le Réparateur a sorti : « Heureux et Gros ».

reparateur

Bon on avait déjà flairé leur finesse musicale lors du concert et leur douce plume subtile dans les textes de leurs 4 EP et 2 albums précédents. Sur leur dernière galette ils restent fidèles à eux même ! Les deux protagonistes membres du Guerilla Asso sont certainement ce qu’il se fait de mieux en France à l’heure actuelle pour la frange punk-rock décalé, avec peut être leurs copains de Poésie Zéro.

Ils ne sont que deux pourtant : « Une guitare, une batterie et deux grandes gueules pour chanter l’amer constat d’une société pantouflarde plus préoccupée par son profit personnel et son apparence que par les vraies valeurs : le sexe, la drogue et le rock’n’roll. » Tout est dit.

Branchez le premier morceau et vous mettrez direct les pieds dans le plat. Ils nous donne la recette pour être Heureux et Gros ! Faite d’opulence, d’assurance vie, de soleil, de farniente sur la plage… On sent une pointe (légère) d’humour noir et gras pour ne pas faire de mauvais jeux de mots.

Heureux et Gros by Le Reparateur

« Avoir toujours l’air détendu /deux semaines par an pour déprimer / sentir le soleil sur mon cul / aller à la plage toute l’année »

Sans attendre avec leur style bien particulier et après être rentré dans le lard de la société de sur-consommation Le Réparateur enchaîne sur un second morceau au sujet différent (pas tellement en faite), mais d’actualité. C’est rapide et incisif, Pharmacie de Garde nous rappelle à quel point les labos ont un intérêt à la vente de masse de médicament. Tiens et ils ne nous ont pas sorti y a pas longtemps un rapport pour élargir l’automédication? Faire des économies à la sécu sur les petits médocs’… Mais aussi largement augmenter les profits économiques des marchands de vie et de mort (entendez laboratoire de chimie pharmaceutique). Pétons nous donc toujours plus la tête sans limite, c’est bon pour la croissance !

Heureux et Gros by Le Reparateur

La suite est absolument délicieuse, décidément ils font dans le rapide est efficace, le texte intelligent de Thibaud Ader tape sur un monde aseptisé qui produit des individus aseptisés, Pas d’avis. Pas grand chose d’autre à dire, et on les rejoint là dessus. Par nos organisations sociales le peuple est il poussé à se rapproprier les débats, et les décisions qui nous concernent ?

Pas la même Merde, nous rappelle qu’on est pas tous dans le même merde justement. Le constat ? Collectivement ça ressemble un peu à un troupeau d’autruche la tête sous terre repliées sur elle même. Bon et du coup il y a de la violence gratuite ! Et elle se trouve dans Tout ce que je croise. « File moi une clope bordel ! J’explose la gueule à tout ce que je croise ! »

Bon à ce rythme nos oreilles sont déjà bien satisfaites, mais là on touche du doigt la pépite de l’album : Yannick Noah, où ils se comparent avec humilité et lucidité avec Serge Gainsbourg, Renaud, Cantat ou Brigitte Fontaine ! Mais aussi avec beaucoup de vérité quand il s’agit de se comparer à Céline Dion, Carla Bruni, Joey Starr, Goldman, Didier Super ou encore  évidemment Yannick Noah. « je serai jamais aussi super que didier super et je ferai jamais aussi bien semblant d’être sympa que yannick noah ». C’est pour ça que la célébrité les fuit certainement.

C’est bon, c’est fluide, musicalement c’est tout pareil, mais bon à ce niveau là on s’en fout. Un regard sur les dogmes avec La religion c’est cool, tout en absurdité, mais qui recèle de terribles vérités. Il a juste manqué un petit paragraphe sur la religion du progrès et ça aurait été complet ! ET ENFIN la huitième piste est la bonne, ENFIN une chanson d’amour et poétique : Metal Reproduction.

Heureux et Gros by Le Reparateur

C’est incroyablement immature, fallait bien un moment de relâchement dans cet album quand même ! Le tout avec les super et magnifiques chœurs du batteur Aleks (erratum 05/07 : il se trouve qu’il s’appelle Aksel) !

Et puis une petite chanson pour nous rappeler qu’il faut lâcher un peu du leste avec ses exigences personnels, son apparence, sa réussite. Natation synchronisée car non tout ne doit pas être calculé. Tout le contraire dans Balle de Match, qui liste de manière exagéré les choses absurdes qui pourrait représenter un idéal de vie dans notre époque moderne. Symboles de réussite, « Pour faire l’amour avec Scarlett Johansson. »

Rien à signaler sur la Win, c’est toujours Le Réparateur à l’oeuvre. Et puis « Heureux et Gros » se termine sur un morceau plutôt lucide aussi, qui donne à réfléchir, comme on dit « qui sème le vent récolte la tempête ». Problèmes, en effet les problèmes n’arrivent pas forcément par hasard. Que ce soit à toutes les échelles, personnelle ou d’un pays.

Heureux et Gros by Le Reparateur

L’album termine là dessus, court mais efficace. Ils nous ont proposé un moment sympa, dans la ligné de ce qu’ils savent faire, rien de neuf, rien de vieux, c’est pas toujours agréable pour les oreilles mais ça fait du bien. Le Réparateur sous ses aires d’ado immature dit beaucoup de choses loin d’être fausses. Si vous voulez les voire c’est jamais très chère, et ils sont actuellement en plein SPRING BBQ TOUR (oh yeah!), les dates ici !

Merci à eux d’apporter un peu de douceur dans ce monde de brute.

FICHE TECHNIQUE

Tracklist
1. Heureux et Gros
2. Pharmacie de garde
3. Pas d’avis
4. Pas la même merde
5. Tout ce que je croise
6. Yannick Noah
7. La religion c’est cool
8. Metal reproduction
9. Natation synchronisée
10. Balle de match
11. La Win
12. Problèmes

Album : Heureux et Gros
Durée : 31 min
Sortie : 1er avril 2016
Genres : Punk Rock à 2500 watt
Label : Guerilla Asso

Articles affiliés :

Critique Marcel et son orchestre dans la joie jusqu'au cou tous les coups sont permis 2012

Marcel et son Orchestre « Dans la joie jusqu’au cou… tous les coups sont permis ! » (2012)

23 mars 2012
Critique La Ruda Odéon 10 14 2011

[Hors format] La Ruda « Odéon 10/14 » (2011)

18 mars 2011
high tone ekphrön

« Epkhrön », un vent de tempête provoqué par High Tone (2014)

28 avril 2014

2 commentaire(s)

  • Répondre Aksel 5 juillet 2016 at 15 h 57 min

    Juste pour info, l’album est une autoproduction totale.

  • Répondre Retours presse sur Heureux et Gros - La Dynamite ! 27 septembre 2017 at 18 h 58 min

    […] Grosse Radio – Métal Musicodrome […]

  • Donnez votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Conception & réalisation : Cereal Concept