Chronique

Kebous, projet solo à plusieurs, présente « Puzzle » (2014)

18 juin 2014, P'titBapt
Kebous Les Hurlements d'léo solo

Nouvelle chronique sur un groupe qui cherche sa maturité en repoussant sans cesse ses limites : si les Hurlements d’Léo sont actuellement sur une tournée en hommage à l’artiste Mano Solo, ses membres n’en sont pas moins actifs en parallèle, avec la sortie d’une nouvelle galette de Kebous, 5 ans après « Noces Blanche » !

C’est dans un projet solo que Laurent Kebous, l’une des voix des Hurlements d’Léo, a balancé ses paroles et son timbre ténébreux, mais c’est aujourd’hui bien accompagné qu’il nous présente « Puzzle » ! La première chanson, qui poste ses Postures, imbibée de poésie, au verbe bien aiguisé, nous entraîne dans cet univers céleste aux nombreuses étoiles : A défauts de martyrs, Diciembre par la suite font échos à « Bordel de luxe » (dernier album en date des Hurlements D’Léo), avec cette touche rock, accompagnée des claviers qui caractérisent si précisément ce que fait le groupe.

C’est d’ailleurs sur cette chanson, autant que sur Conte in Berlin que l’on sent cette envie de découverte, qu’elle concerne les musiques ou les terres, les lieux et les endroits, comme le bel esthétisme de la pochette nous le peignait, un coeur battant autour du monde, voilà ce qui anime ce groupe depuis des années.

L’influence d’un Bashung est discrètement omniprésente, avec des chansons personnelles, déchirantes, déchirées par cette voix qui nous ouvre les tripes, avec toujours les bons mots distillés a coup de prose : L’homme libre ou Je m’éloigne.

Le violon de Bertille Fraisse donne des airs envoûtants qui appuient ces paroles d’un autre temps, quand elle ne mélange pas sa voix à celle de Kebous. Les musiciens se cachent derrière un accompagnement tantôt rock, tantôt électrique, aux accents pop mais également aux notes électro sur quelques envolées, pour mieux mettre en exergue les textes du chanteur.

Les causes perdues seront toujours de la partie, sans que cela ne tourne au prosélytisme, on ne peut que rester admiratif devant la souplesse et la dureté des Loups, qui se déclinent en deux parties accrochantes (l’une fait partie des pistes cachées !).
A défauts de martyrs sera reprise par Fred des Ogres, que l’on ne présente plus, pour un duo retentissant, tout autant que la deuxième version de X-Mas, avec Sylvain, le chanteur de Boulevard Des Airs ! Que cela fait du bien de retrouver des pistes cachées dans un cd, surtout quand elles sont de cette qualité !

Diverses influences, nombre de choix musicaux divers et variés, qui s’évaporent dans le vent puis nous reviennent au rythme de son souffle, une cohérence au long de l’album, incarnée par cette diversité qui ne trahi pas l’état d’esprit de Kebous, c’est ainsi que nous caractériserons ce cd qui nous as surpris… et dans le bon sens !

FICHE TECHNIQUE

Tracklist

01. Les postures
02. A défaut de martyrs
03. Diciembre
04. L’Homme libre
05. Tantôt
06. L’hotel particulier
07. Je m’éloigne
08. X-Mas
09. Les loups
10. Conte in Berlin
11. La faille
12. Polar
13. Déchu

+ 3 pistes cachées

Album : 4ème
Sortie : 29 avril 2014
Durée : 1h03

Articles affiliés :

Chinese Man The groove session volume 3

Chinese Man « The groove session vol.3 » (2014)

17 mai 2014
Critique album Mani Deiz Infinity trip hop 2018

Mani Deïz « Infinity-1 » (2018)

22 juin 2018
album luke pornographie 2015

Luke « Pornographie » (2015)

16 octobre 2015

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept