Chronique Express

Dubanko « Trip into the dub » / Manudigital feat. Mesh « Mexico sessions » (2020)

7 février 2020, Aiollywood
manudigital mesh mexico sessions 2020
Temps de lecture : 2’40

Les deux chroniques express  du jour sur Le Musicodrome mettent à l’honneur de dubmakers français qui sont revenus en ce début d’année 2020 avec des nouveaux sons. D’abord, il y a la découverte de Dubanko avec son « Trip into the dub » puis il y a les « Mexico sessions » de Manudigital accompagné du MC Mesh.

Dubanko « Trip into the dub » (27 janvier 2020) chez ODG Prod -DUB-

Après des débuts estampillés sous le projet A Just Beginning, Baptiste Chambrion alias Dubanko poursuit son voyage expérimental sur la scène dub française avec la toute fraîche sortie de « Trip into the dub ». Voilà un nom aussi évocateur que sa nouvelle passion pour le genre. Avec ce troisième EP sous les bras aux côtés d’ODG Prod, nul doute que le lyonnais va bénéficier d’une belle visibilité chez tous les dubbers. L’excursion s’est réalisée en 5 titres et chacun d’entre eux s’est chargé d’électricité pour mieux décharger ses ondes. D’emblée, en ouverture, Lowdub frappe fort. Ne vous laissez pas berner par la face sombre de ce Lowdub : ici, on décolle pour se laisser bercer par les basses avant que celles-ci se digitalisent en un souffle. La douceur embrume notre esprit avant que des notes steppa déboulent, soupoudrées d’orient. Banco. La suite ne ralentit pas : Pamelo se met à skanker et l’invitation à entrer dans la danse ne se refuse pas… Les machines s’emballent et une course contre la montre s’entame : l’enchaînement avec Light & shadows coule de source avant qu’un dark dub surgisse des bas fonds, rappelant ainsi la phase de transition entamée par Panda Dub sur « A lost of ship ». La ligne de mire ajustée, Abyss remet en question les règles de l’apesanteur avant de succomber dans un finish robotisant. Le retour sur Terre ne sera pas de tout repos, Mexican joggle lâche son dernier souffle avec des riffs effrénés aux saveurs cuivrés. Un kif non caché pour ce « Trip into the dub », c’est indéniablement la belle surprise dub de ce début d’année. Moins de délires saturés que sur « Eclosion », beaucoup plus homogène.

Manudigital feat. Mesh « Mexico sessions » (17 janvier 2020) chez X-Ray Production -REGGAE/DUB-

Nous laissons le fameux Mexican joggle de Dubanko pour finalement rester en terres latines. Cette fois, c’est aux côtés de l’infatigable Manudigital que les ondes nous amènent. Après la grosse tournée autour de son dernier album studio en date, « Bass attack » (2018), le dubmaker n’a pas traîné pour proposer de nouveaux morceaux. Accompagné MC français Mesh, Manudigital s’est offert une virée au Mexique afin de présenter notamment ce second opus mais aussi pour enregistrer dans un tout autre cadre… Les deux compères sont donc partis en mode « digital session » dans les rues de Mexico pour se tailler le bout de gras ! De cette collaboration est née un EP, « Mexico sessions », qui tente de retranscrire l’aventure mexicaine vécue par les français. Sur ces cinq titres, il y a trois véritables bombes et la première se nomme Big mess, un reggae brumeux au tempo assez lent qui rappelle l’univers façonné par par Stand High Patrol. Plus loin, Big news déroule sans trembler, presque groovy, porté par le flow puissant de Mesh qui se retrouve nappé à souhait. Enfin, Ninja mi ninja explose, en mode reggae digital comme Manudigital sait si bien en créer, et l’affaire est pliée en un tour de passe passe. Les deux derniers tracks sonnent différemment : S a G fonctionne avec des basses qui ronronnent bien, on restera simplement plus de marbre sur Feel so fine, en clôture, un peu minimaliste, qui devrait cependant trouver des aficionados du genre. Dans tous les cas, ce « Mexico sessions » vaut bien le coup que l’on s’y attarde : entre le flow percutant de Mesh et les expérimentations musicales de Manudigital, le mélange est toujours aussi aguichant !

Articles affiliés :

Spectateur their dreams

Avec Oliver Saf et Spectateur, le hip hop s’empare des ondes

15 septembre 2017
Rouge Piéton EP

Rouge Piéton « EP » / Meredith « The shape of things to come » (2014)

7 juillet 2014

Dub Invaders « Part.4 » / Straybird « Dwarf planets » (2016)

23 décembre 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept