Live Report

DUB ECHO #15 : La culture sound-system est éternelle (Villeurbanne, 69) 06.10

10 octobre 2017, Clem

C’était la rentrée des Dub Echo de Totaal Rez ce vendredi soir au Transbordeur. Avec toujours cette philosophie de la culture sound-system, cette ambiance propre aux soirées dub … Et ce plaisir du steppa style !

“Dub Echo – Take it Heavy”. Le slogan des soirées Dub Echo résume bien son ambiance : un sound-system posé sur le parterre du Transbordeur, les dubmakers au pied de l’estrade, un mapping planant de WSK… et une foule qui saute à l’unisson. Pour sa quinzième de la sorte, Totaal Rez avait invité un beau morceau du gratin français et britannique : les routards de Vibronics ont échangé les platines avec les bretons de Legal Shot Sound System, chargés également de sonoriser la soirée avec leur soundsystem à l’ancienne.

Alors, quand on entre dans la Sound Arena, Vibronics, avec Madu Messenger au micro, envoie de la belle steppa. Celle qui fait lever les genoux et lâcher le corps. L’affluence est suffisante pour sentir l’énergie de la foule tout en faisant jaillir l’amplitude gestuelle. On danse à coeur joie sur les tunes des britanniques, qui parcourent leur large répertoire et font tout exploser sur Searching for Jah.

La gorge sèche, on apprécie particulièrement le bar extérieur du Transbo et sa terrasse, toujours fournie en discussions impromptues et chaleureuses. L’énergie collective se ressent jusque dans un grand cri spontané, lancé et partagé par tous !

Et comme tout “ça a un petit goût de reviens-y”, on se laisse glisser dans le Heavy Club, petite salle du Transbo, où une deuxième scène a été posée. Le dub psychédélique de Sumac Dub nous enivre particulièrement. Mais c’est dans la grande salle que les basses tapent le plus sur le soundsystem de Legal Shot : avec Green Cross en MC, les bretons posent leur Rub A Dub et leur Dub Digital, à l’image des soirées des années 80, au tout début des ordinateurs. Invités pour la première fois sur une Dub Echo, tête d’affiche de la grande salle, Legal Shot a largement fait le nécessaire pour respecter le Take It Heavy !

C’est finalement le britannique Ashanti Selah, avec la suissesse I-Leen, qui avait pour mission de boucler la boucle. Avec des basses particulièrement grasses, Ashanti aura comblé tous les amoureux de celle qui gratte, de celle qui pique. Les tympans perdent de leur superbe et la puissance de la basse tremble jusque dans nos orteils. Avec un dub plus puissant, moins dansant, Ashanti délite un peu la folie collective initiée par Vibronics et déçoit un peu sur le final. Toujours difficile de boucler de si belles boucles…

Dub Echo n’a pas raté sa rentrée. Et on est déjà impatient de revenir : ce sera le 22 décembre prochain, toujours au Transbordeur !

Un grand merci à tous les artistes, à WSK, à la sono de Legal Shot et à l’orga de Totaal Rez.
Petite pensée également pour la gentillesse et la douceur toujours aussi touchante de Licorne Sécurité.

Crédits Photos : Gaétan Clément

Articles affiliés :

N3rdistan Incroyable festival 2015

2+2=5, l’Incroyable Festival à Montpellier (34) 26.09

30 septembre 2015

Quand l’Afrique te rapelle d’où vient la musique… Kundé Blues

23 juin 2015

« C’est mieux quand je suis tout seul », Nicolas Jules Trio au Bijou (Toulouse, 31) 02.02

8 février 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept