Live Report

Black Rebel Motorcycle Club à Paloma (Nîmes, 30) 15.11

28 novembre 2017, Nouns

Après The Black Angels cet été à Tinals, le rock rugueux et psyché s’invite un nouvelle fois à Nîmes. Paloma accueillait ce jeudi, Black Rebel Motorcycle Club, pour une soirée rock des plus intenses. Les Californiens se lancent actuellement dans un European Tour, précédant l’album « Wrong Creature » prévu pour janvier 2018. The Vacant Lots les accompagnent durant cette tournée.

The Vacant Lots

The Vacant Lots, originaire du Vermont, ouvre la soirée et commence tambour battant avec un titre rock, puissant, saturé. Les deux acolytes alternent au chant et proposent un set qui bascule petit à petit dans l’électro (transe) rock. Les américains, dans une attitude un brin autistique, lance la soirée et ouvre la voix à BRMC.

Black Rebel Motorcycle Club

La grande salle, impatiente d’accueillir son concert cette semaine, après une soirée très « rock » dans le club mercredi (This is not a love night), laisse Peter Hayes, gominé à souhait, et Robert Levon Been, tout perfecto dehors, entamer cette soirée par Little Thing Gone Wild issue du nouvel album. Le groupe enchaîne par Beat the Devil’s Tatoo et Ain’t no Easy Way qui aurait toute sa place dans la B.O. de O’Brother, Peter, s’amusant de son harmonica.

Black Rebel Motorcycle Club

Les californiens enchaînent, gonflés à bloc, sur leurs classiques dans des styles tantôt bluesy, tantôt rock psychédélique en passant par la country.

BRMC, s’offre une accalmie dans ce concert, avec un titre plus planant et brumeux Carried From the Start. Robert Levon Been, attaque le sombre Bad Blood en acoustique, pendant que son compère s’éclipse le temps de la chanson. Puis, Peter Hayes se charge en solo, tout en délicatesse de l’inquiétant et lugubre Complicated Situation.

Après cet interlude, plutôt folk et épuré mais peut être un peu long ils enchaînent, Robert Levon Been à genoux et Peter Hayes possédé par son Harmonica, sur un blues endiablé : Shuffle Your Feet. On retrouve ensuite BRMC sur ce qu’ils font le mieux, du rock bien crasseux et rugueux avec notamment 666 Conducer, leur Highway to Hell, qui nous emmène tout droit vers le paradis des sons saturés qui rappent !

Black Rebel Motorcycle Club

Ils se relaient au chant, ce qui permet d’apprécier le jeu de guitare/basse de Hayes pendant quelques morceaux et finissent avec l’incontournable Spread your love où les deux compères alternent les voix dans un duo fiévreux.

Après presque 2h de concert , le groupe termine en apothéose son rappel avec le psychédélique Red Eyes and Tears, le puissant Rival et le génial Whatever Happen to my Rock n’ Roll, dans un style très Stooges. Seule la fin du concert permet de faire redescendre le sonomètre en dessous des 100DB !

Black Rebel Motorcycle Club

Encore une belle soirée Rock n’ Roll dont Paloma a le secret.

Set list : Little thing gone wild – Bandung hum – Beat the Devil’s Tatoo – Ain’t no Easy Way – King of Bones – Berlin – Conscience Killer – Haunt – Question of Faith – White Palms – Stop – Carried from the start – Bad Blodd (Robert solo) – Complicated Situation (Peter solo) – Shuffle your Feet – 666 Conducer – In Like The Rose – Shade of Blue – Six Barrel Shotgun – Spread your love. Rappel : Red Eyes And Tears – Rival – Whatever Happen to my Rock n’ Roll.

Crédits photos : 3.13 / Peter

Articles affiliés :

Festival de la Meuh Folle Mitchi Bitchi Bar

Un nouveau carton plein pour le festival de la Meuh-folle ? (Alès, 30) 01/02.04

7 avril 2016

Leïla Huissoud au Bijou (Toulouse, 31) 01.03

9 mars 2017

Festival Rocktambules, Jour 1 : Zebda et Mauresca Fracas Dub pour une soirée militante à Rousson (30) 01.06

2 juin 2012

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept