Chronique Express

Ackboo « Pressure riddim » / Ashkabad « L.F.O. » (2014)

9 juillet 2014, Aiollywood
Ackboo Pressure Riddim

Après les chroniques express plutôt rock de ce début de semaine sur Le Musicodrome, focus aujourd’hui sur deux groupes assez roots avec le toulousain Ackboo ainsi qu’avec les avignonais d’Ashkabad. Ayant tous deux sortis leur nouvel EP en ce début d’été, c’est l’occasion pour nous de nous pencher sur leurs réalisations respectives, à savoir « Pressure riddim » et « L.F.O. ». Autant le dire de suite, voici les bons sons pour agiter vos soirées estivales !

Ackboo « Pressure riddim » (7 juillet 2014) -DUB/REGGAE-

Après son très bon premier album sorti au mois de mars 2013 (« Turn up the amplifier »), Ackboo est de retour en 2014 avec son tout nouvel EP, « Pressure riddim », pour une fois de plus animer les chaudes envolées en sound system. Il faut dire que depuis un peu plus d’un an, la notoriété du producteur toulousain n’en finit plus de monter en flèche, propulsée, aussi, par ses show remarqués lors du Télérama Dub festival 2013… qui l’a d’ailleurs réinvité pour son édition 2014 qui se tiendra en fin d’année. Pour ce nouvel essai, Ackboo n’a pas fait les choses à moitié : pour habiller ses huit nouvelles compos, il s’est entouré d’artistes qu’il a rencontré de près ou de loin pour y apporter une puissance supplémentaire. Et le constat est implacable : les tracks, d’une force de frappe incontestée, se démarquent les uns par rapport aux autres avec une facilité déconcertante. De l’ambiance raggamuffin avec un des MC de Chinese Man Records, Taïwan, Quality annonce d’entrée le ton avec des influences à la sauce de Biga*Ranx. Et ce ne sont pas les autres tracks qui prouveront le contraire : que ce soit S’Kaya (sur Who is the roughest) ou encore Green Cross (sur Cream of the crop), le flow dépote et emporte tout sur son passage. Entrecoupé de séquences plus oldschool tout aussi démoniaques (Dem think i done avec Zion I / Sis Irecla sur Real changes), les instrus appellent à la danse ! Se payant même le luxe d’offrir deux dernières parades clairement ‘dubby’ tel un Panda Dub ou de ses potes d’OnDubGround sur Pressurized melodica (Art X) et Pressure riddim, Ackboo change encore de dimension… et confirme tout le bien que l’on pensait de lui. A écouter et réécouter sans modération.

Ashkabad « L.F.O. » (16 juin 2014) -DUB/ELECTRO-

Ashkabad LFO

Les avignonais d’Ashkabad récidivent ! Suite à la sortie de leur premier EP éponyme en 2011, le très prometteur groupe d’Ashkabad a sorti son second bébé, « L.F.O. » le 16 juin dernier avec des envies d’explorer de nouveaux univers plein la tête. Si « Ashkabad » avait du mal à se démarquer du lot par sa ligne directrice très dub il y a 3 ans, ce second EP devrait faire figure d’album tremplin pour le groupe. Car avec « L.F.O. », Ashkabad envoie du son qui tâche avec toujours autant de finesse. Le travail des compositions, symbolisé au sein même du titre d’ouverture Ilya, donne un avant goût de ce que nous a concocté le groupe ces dernières années : d’une instru dub s’envole des des paroles subitement saccadées par des effets dubstep parfaitement dosés ! Une évolution dans le morceau qui traduit, aussi, une envie de se diversifier s’en jamais tomber dans l’excès : sur fond dub, Le dictateur est rappé, trituré et presque hybride dans ses courbes électroniques. Car la violence, elle, couve ! Avec l’imposant Oddateee au micro (que l’on a vu à de multiples reprises avec High Tone), Time’s square revêt un côté hip hop et dubstep plus que séduisant avant que Walking backwards, remixé par les agités de Iphaze, ne s’occupe du reste ! De cette déferlante naît aussi des facettes plus fines chez Ashkabad : lorsque Yum kaax se sature et tend vers des influences orientales, Politicians rule flirte avec nos sens entre sonorités africaines, ballades nacrées et instruments à vent… Un petit bijou ! Après un premier EP plus sobre, Ashkabad se paie un second essai qui a clairement gagné en maturité.

Articles affiliés :

chronique planet b album planet b 2018

Johnny Mafia « Princes de l’amour » / Planet B « Planet B » (2018)

7 décembre 2018
Spectateur their dreams

Avec Oliver Saf et Spectateur, le hip hop s’empare des ondes

15 septembre 2017
The Black Mantis Project Tetraktys 2017

The Black Mantis Project « Tetraktys » / Senbeï « NIN » (2017)

18 mai 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept