All’Arrabbiata, un cabaret à aller voir, vite !

3 min de lecture
Crédits photos : http://www.allarrabbiata.fr/

La Barricade accueillait le 23 avril dans son sous-sol aménagé un trio franco-italien : All’Arrabbiata. La petite salle voûtée, dont la capacité ne dépasse pas les 40 personnes mais archi blindée pour l’occasion, était parée de couleurs adaptées. Adaptées à quoi ? A l’ambiance et au nom du troquet d’une part, et à l’univers du spectacle qui nous attendait d’autre part.

Le trio d’All’Arrabbiata alterne avec brio chants de lutte italiens et contextualisation/mise en scène en français.

En termes de textes, métaphores cyniques et symboles se succèdent, ils sont écrits par l’auteur italien Ascanio Celestini, datent d’environ 7/8 ans et ont été traduits par les membres du trio. A aucun moment lors du spectacle, excepté à la fin lorsqu’ils l’annoncent, on ne peut imaginer que les textes ne soient pas récents, tant ils semblent coller au contexte politico-médiatique du moment. Renata Antonante l’explique avec une pointe d’humour noir : « En Italie, on est en avance de plusieurs années sur tous les scandales et toutes les réformes de merde« . Puis « Ce que dans le spectacle vous avez pris pour une allusion à notre dame des Landes, a en fait été écrit à propos de luttes totalement similaires en Italie contre la ligne de TGV Lyon-Turin« .

En termes de chants, ils sont tous tirés du répertoire italien mais d’époques diverses. Plusieurs sont tirés du « Mai 68 Italien », d’autres sont plus anciens. A Cappella ou accompagnés d’un piano, ils cumulent tous ces deux aspects entraînants et révoltés, le second donne ou redonne goût à la mobilisation quand le premier, lui, appelle à la danse. Dommage, pas trop de place dans cette salle comble (non non, comble dans le sens pleine, mais ca se passait bien dans les caves).

Que vous soyez de gauche (enfin de gauche hein !) ou de droite (enfin pas trop quand même hein !) mais avec un zeste d’humour, Italophones ou pas, le cabaret All’Arrabbiata est à aller voir entre amis, en couple, avec la famille de tous âges ou seul. Bref, à aller voir.

Les dates/le site Ici.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ydWkcL2Gr24]

Teaser du spectacle

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Spread the Word ! – Rising Tide au Divan du Monde (Paris, 75) 12.04

Article suivant

Festival Printival : Mouss & Hakim + Zob (Pézenas, 34) 23.04

Dernières publications

Yolamif « Ayna »

Le trio parisien Yolamif, bien connu pour ses lives chaud chaud chaud alliant rock et techno,