Interview

Rencontre avec Big Junior

23 février 2017, Yoncebe
Big Junior Lyon Février 2017 Julia Bélair

A l’occasion de leur concert en première partie de Deluxe, ce samedi 18 février à Lyon, les quatre membres du groupe Big Junior nous ont fait le plaisir de nous accorder une petite interview.

Le Musicodrome : une présentation du groupe ?

Johan : Bonjour, je suis Johan, le batteur de Big Junior.

Mathieu : (Ouais, ouais, ouais) Moi c’est Mathieu le chanteur de Big Junior.

Richard : Ouais, moi aussi. (rires) Non moi c’est Richard, je fais de la basse et du synthétiseur dans Big Junior.

Adrien : Et moi c’est Adri, j’ai un bonbon beaucoup trop bon, et je fais de la guitare et du synthétiseur dans Big Junior.

Pourquoi Big Junior ?

Mathieu : Big Junior, ça veut dire petit mais costaud pour nous, et comme on ne vient pas de Paris, que nous sommes les « fils de » personne ; on savait que pour y arriver il fallait être costauds et vu qu’on est petits ça donne petit mais costaud.

Comment votre groupe s’est-il formé ?

Richard : Comme par magie ! (rires)

Mathieu : En fait on était plus ou moins tous potes et avec Johan on a travaillé ensemble sur un projet de musique et on trouvait que ça marchait plutôt pas mal et on s’est dit tient si on faisait un truc. Johan a ensuite ramené Adrien et moi Richard.

Richard : Et on a ken comme des bêtes ! (rires)

Mathieu : Ça fait maintenant un peu plus d’un an.

Est-ce qu’à travers votre musique vous transmettez un message ?

Mathieu : Oui, déjà je trouve que le nom du groupe c’est un message en soi parce que peu importe qui on est, d’où on vient, si on s’en donne les moyens et si on y croit, on peut faire de belles choses. Après notre message est très positif, et nous notre fonds de commerce c’est un peu mettre en avant le côté fraternité et s’entraider. On veut que ça devienne cool. Généralement, par exemple quand tu es en cours, les mecs les plus populaires sont ceux qui foutent le bordel, et bien nous on a envie de mettre la gentillesse et le partage en avant et de rendre ça intéressant pour tout le monde.

Quelle est votre philosophie ?

Adrien : La philosophie freudienne. (rire) Non, comme Mathieu l’a dit, c’est de bosser pour y arriver se donner les moyens pour réussir à accomplir ce qu’on veut. La philosophie c’est toujours bosser pour faire en sorte que le projet monte de plus en plus et après on verra.

Richard : A la limite, si on pouvait faire une petite dédicace à Nike ça serait « Just do it »

Quelles sont vos influences communes et personnelles ?

Mathieu : En commun on va dire Tame Impala, c’est je pense le seul groupe qui nous met tous d’accord. Après effectivement on a tous des influences différentes.

Johan : Peut être aussi Eminem pour le côté hip-hop de tout le monde.

Mathieu : Ensuite Jo il est un peu plus expert au niveau des musiques plutôt électroniques, Adrien est plus rock n’roll et après Richard c’est plus…

Richard : PNL, Jul

Mathieu : Voilà un peu plus rap mais on aime tous la pop et le rock en général.

Clip « Cazillas » Big Junior

Quelles est, pour chacun, votre chanson préférée ?

Mathieu : J’y ai souvent réfléchit mais j’ai jamais trouvé.

Johan : C’est impossible.

Adrien : J’en ai pascal en tête mais ce ne sont pas forcément mes chansons préférées… Je crois que ce serait du AC/DC c’est sûr, mais alors laquelle ? Je sais pas.

Mathieu : Moi c’est Artic Monkeys, Certain romance.

Johan : Moi ça serait peut être celle que j’ai le plus écouté : Flitzpleasure de Alt-J.

Richard : Moi ça va être Booba mais pareil que AC/DC comment choisir la meilleure ? Non, Eminem Rock bottom !

Vous avez été finalistes du Ricard S.A Live Music, qu’est que vous en avez retenu ?

Mathieu : oui, on a perdu merci de nous le rappeler. (rires)

Adrien : Le Ricard ça se boit pas pur déjà, ça on l’a bien intégré ! (rires)

Richard : on peut dire que c’est un concours super stylé quand même, il n’y a pas beaucoup de concours dans ce genre en France qui donnent autant d’opportunités à un groupe parce que quand tu gagnes le prix est vraiment important. Et puis même quand tu gagnes pas, plus tu avances dans le concours, plus tu gagnes en visibilité don c’est toujours ça. Et puis l’équipe est super sympa donc c’est une bonne expérience.

Quels sont vos futurs projets ?

Mathieu : Le deuxième EP qui va sortir au printemps, pleins de concerts, une vingtaine de dates un peu partout à partir de la sortie du CD. Après il y a des clips qui vont arriver.

Richard : Pour répondre à ta question on peut dire que là on sait déjà où on va pendant quelques années à l’avance mais on ne peut pas en dire plus.

Johan : Et 2017, attention on est chauds !

Vous faites ce soir la première partie de Deluxe, est-ce qu’il y a quelques années vous auriez imaginé être là ? Comment vous vous sentez ?

Mathieu : Ce qui est marrant c’est qu’il y a pile un an, jour pour jour, on a sorti le premier CD et on a joué au Sirius un an après on a la chance de jouer au Radiant et c’est complet, pas grâce à nous mais c’est super ! Alors après moi là j’ai un peu le trac mais c’est tout ce dont on rêvait.

Est-ce que vous voulez ajouter un dernier mot ?

Adrien : Merci la France !

Richard : Moi je vais dire pantalon.

Mathieu : Merci à vous.

Richard : Et, « Osiris » bientôt dans les bacs, nouvel EP de Big Junior, 2017 ça va chalouper sévère pendant le printemps.

Autant dire que vous n’avez pas fini d’entendre parler de ce groupe lyonnais aux mélodies hip-hop rock énergiques et addictives.

Un grand merci à Big Junior pour leur disponibilité et le temps accordé. Big up à Thomas ainsi qu’à Mediatone.

Crédits photos : Julia B

Interview réalisée le 18 février au Radiant Bellevue, Caluire.

Articles affiliés :

Les Fatals Picards Avignon décembre 2016 Photos Nomades

« Nous ne sommes pas dans le moule tout lisse des Inrocks » – Jean Marc Sauvagnargues / Les Fatals Picards (1/2)

4 octobre 2013

Discussion avec High Ku de Chinese Man (1/2)

5 décembre 2012
Rencontre Las Aves Géraldine Baux

En tête à tête avec la chanteuse du groupe Las Aves : Géraldine Baux

17 mai 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept