Tribune

L’hypocrisie des majors a eu raison de Grooveshark

5 mai 2015, Machy
Fermeture Grooveshark

Réveil. Lundi. Il faut aller travailler. Heureusement, la machine à café fonctionne, l’ordinateur démarre. Tiens, pour me réveiller qu’est-ce que je vais écouter ? Je vais aller voir sur Grooveshark…

Et non pas aujourd’hui. Ni demain. Grooveshark a été obligé de mettre la clef sous la porte. La pression des majors a eu raison du site. La raison invoquée ? Les droits d’auteurs. Mais quelle hypocrisie ! Quant on sait ce que touche un artiste par ce mode de diffusion ! La musique n’appartient plus à ses compositeurs et ses auteurs mais aux grands patrons des majors.

Plusieurs questions viennent alors à l’esprit. Comment l’artiste doit-il alors faire quand il veut vivre de sa musique ? Quelle maison de disque respecte vraiment le travail de création musicales ? Comment valoriser l’artiste et non pas les satellites véreux qui l’entourent ?

En attendant, écouter la musique live, acheter les CDs et défendre les petites scènes restent un acte militant.

Pour aller plus loin :

 

Articles affiliés :

Ambiance TINALS 2017 Nîmes Photolive30

« Mais il est trop cher ce festival ! »

22 novembre 2013

Quand le front national fait table rase de la culture

16 juin 2016

Profitez, la culture sera décapitée sur l’autel des régions du FN

10 décembre 2015

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept