Live Report

Dub Inc’ au Zénith (Saint-Etienne) 21.12

23 décembre 2013, P'titBapt

Comme une habitude, comme un jour férié, ils sont là, fidèles au rendez vous annuel qu’ils se fixent avec leur public stéphanois : la Dub Incorporation profitait de ses retrouvailles avec le Zénith de Saint-Etienne, qu’ils ont inauguré il y a de ça quelques années, pour présenter leur nouvel album et jauger l’amour du public stéphanois, toujours de plus en plus nombreux. 

La soirée va se dérouler clairement dans une ambiance reggae ! En effet, il est près de 19 heures lorsque nous entrons dans la plus grande salle de concert de Saint Etienne, qui, à notre grande surprise, est déjà au deux tiers remplie et complètement enfumée; les panneaux « concert complet » auraient pourtant dû nous mettre la puce à l’oreille ! Un DJ se charge de faire patienter tranquillement tout ce petit monde avant que le groupe qui assurera la première partie ne s’installe. Ce sont les déjà anciens reggae-man’s de la troupe accompagnant Yaniss Odua qui se chargent alors de faire monter la température d’un zénith plein de promesses. Ils vont réussir sans trop de mal, alliant morceaux à influence electro à des morceaux de pur reggae, mêlés à un flow qui est une marque de fabrique du groupe, présentant des ressemblances avec celui de Biga Ranx.
En quelque chansons, les musiciens ont déjà le public dans la poche et c’est loin d’être terminé, les bonnes vibes vont être distribuées dans toute la salle qui fourmille en attendant les ‘grands frères’. Yaniss Odua est adopté, et au bout de 50 minutes de set très réussi, il va remercier la Dub Inc, les potos pour qui il aura chauffé le public avec son roots bien maîtrisé.

On pourrait se demander comment un tel engouement est créé par la Dub Incorporation à chaque fois qu’ils pointent le bout de leurs nez sur les terres qui les ont vu grandir, comment la lassitude ne gagne pas un public grandissant et toujours plus éclectique au fil des concerts. La réponse, en plus de se faire dans les bacs,, se trouve sur scène, où ils prônent leur amour au public et leur attachement au live.

C’est donc dans l’optique de revoir le groupe phare de la scène reggae française que les stéphanois, gens de Planfoy et de tous environs reviennent ce samedi 21 décembre gonfler une salle qu’on aurait pour le coup aimé plus grande. Dès qu’ils montent en face du public, les compères lancent un « Saint-Etienne êtes-vous là ? », et la communion que l’on pouvait envisager est déjà totale. La première chanson qu’ils nous proposent est ancienne, mais surtout gage de réussite ; ainsi ils nous ré-affirment que Tout ce qu’ils veulent c’est une France qui ferme sa gueule. La deuxième chanson reviendra « Dans le décor » avec la belle Monnaie, avant de redevenir « Hors de Contrôle » avec Dos à Dos. Le public connaît les paroles par coeur et la température, déjà élevée dans le chaudron stéphanois, monte encore d’un cran. Arrive alors le premier « test », la première chanson du dernier album « Paradise« , et le défi est relevé avec panache, les fans aux anges chantant déjà en coeur les belles paroles de Chaque nouvelle page. 

DubInc_Paradise

Au fil de la soirée, le groupe va alterner les chansons anciennes avec les petite dernières : en vrac, nous aurons droit à Better run, à Révolution et, logiquement, à la chanson éponyme du dernier album. Un des moments les plus enivrants de la soirée fut l’arrivée sur scène de l’accordéon qui avait tant surpris et enthousiasmé à l’écoute de l’album pour Il faut qu’on ose.

Dub Inc’ nous offre sans rechigner leurs plus grands tubes, ils se font un malin plaisir toujours à chanter Afrikya, Metissage et bien entendu leur célèbre Rude Boy qu’ils étaleront à n’en plus finir durant pas moins de dix minutes. Le show est par ailleurs ponctué de surprises, avec l’arrivée sur scène de nombreux amis qui prendront place aux côtés des stars le temps d’un refrain, d’un couplet ou d’une chanson, avant de finir en apothéose avec la chanson qu’ils font circuler depuis un bon moment sur internet: City youth riddim, et pour laquelle ils vont faire venir sur scène la très riche liste, non exhaustive, de reggae-man en provenance du Forez; à savoir Datune, Jah gaia, Kamana et j’en passe, afin de finir ce concert sur une touche de bonne humeur et de bonne ambiance, en compagnie de tous ces artistes régionaux.

Avec Jump Up à plusieurs reprises, puis en faisant se séparer la foule avant de les faire chanter plus que de raison, Dub Inc’ a une fois de plus réussi avec brio son paris de groupe qui avance de manière indépendante et qui arrive à emmener avec elle son public.

On pourra regretter le mimétisme avec les précédents concerts : tout en remarquant que cela plaît, le groupe doit se dire qu’il n’y a donc pas de raisons d’y avoir plus de changements que l’ajout des nouveaux titres. Pourtant, on a eu droit à 2h15 de bonne musique à Saint-Etienne !

Articles affiliés :

Dub Inc' Festival de la Meuh Folle 2017 Alès Photolive30

Festival de la Meuh Folle : en meuh, en large et en travers ! (Alès, 30) 24/25.03

29 mars 2017

Dandy Warhols + You Said Strange à Paloma | Nîmes (30) 29.03

8 avril 2015
Soan au dB à Narbonne le 13 mai 2016

Avec Soan, de la sueur et des décibels à Narbonne (Le dB, 11) 13.05

15 mai 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept