Infos Concerts

Prière de déranger ! Les artistes répondent au FN ce week-end à Marseille (13)

26 novembre 2015, Aiollywood

En ces tristes jours marqués par les attentats du 13 novembre et les dérapages fréquents du Front National, le Collectif du Point Rouge, avec la Friche de la Belle de Mai à Marseille, propose un samedi axé sur la culture, l’échange, le métissage et la proximité histoire de mettre, au passage, un joli coup de pied dans la fourmilière. C’est ce samedi 28 novembre dans la citée phocéenne.

Face aux déclarations de Marion-Maréchal Le Pen (1), nous voilà embarqué à bord du vaisseau du Collectif du Point Rouge. Le Collectif du Point Rouge a beau être composé d’artistes et d’acteurs de tout horizon, cela ne l’empêche pas d’être à l’initiative d’un sacré programme. En effet, le mot d’ordre de ce week-end sera « ouverture d’esprit » avec comme ligne de mire le rassemblement citoyen autour d’un des piliers de nos modes de vie, la culture.

Sur un site particulièrement apprécié par les marseillais, la Friche, de nombreuses activités leurs seront proposées tout au long de la journée pour faire découvrir et redécouvrir l’art sous toutes ses formes, de manière ludique et surtout participative. Ayant réussi à transformer l’art de vivre en un immense terrain de jeu, le Collectif du Point Rouge se chargera d’impliquer les plus jeunes tout en sensibilisant les plus âgés. Car l’art n’est pas que de l’art, l’obscurantisme tant souhaité par certains n’a pas fini de faire bondir, oui, l’art reste avant tout un moyen pour dialoguer, faire passer des idées, provoquer la réflexion.

Pour faire de cette journée un point de rencontre intergénérationnel, les plus créatifs sont conviés à venir participer à la réalisation d’une gigantesque fresque murale, leur fameux « manifeste visuel », sur une surface de 250 m2. En plus cela serait vraiment dommage de rater ça, la peinture est fournie et le top départ est donné pour midi.

Ensuite, ce sont les curieux qui sont amenés à se déplacer… car la curiosité est aussi au coeur même de l’art : pas moins de 30 artistes marseillais, mais pas que, vont se prêter au jeu de l’improvisation pour symboliser ce qui doit rester un élément fondamental de nos vies : la liberté d’expression. Vous pouvez considérer que c’est, aussi, la liberté de création, qui va s’exprimer samedi. Des poètes, des comédiens, des musiciens, des performers, bref, prière de déranger collectivement !

En marge de cette agitation culturelle, Radio Grenouille, à domicile, se chargera d’animer avec son aioli sonore les embardées de l’après-midi. Impossible de rester statique, entre une conférence assurée par Pierre Ardenne (Point rouge et autres facéties artistiques) et les gros débats en perspective sur fond « d’art et transgression », l’Homme est amené à dialoguer, échanger. Le point culminant de cette journée sera enfin les performances du Philharmonique du Point Rouge, en guise d’apothéose, interprétées par des musiciens de tout bord.

Bien loin des idées de la famille Le Pen, le Collectif du Point Rouge prend à contre-pied les idées reçues renvoyées Front National. Les marseillais sont priés de déranger, ce samedi, à la Friche de la Belle de Mai.

(1) : « L’art a vocation à toucher l’âme et à sublimer le monde. Pour cela pas besoin d’explication fumeuse censée nous aider à comprendre cet art d’élite inaccessible. L’œuvre d’art doit pouvoir plaire aux moins instruits d’entre nous car la beauté est universelle. Dix bobos qui font semblant de s’émerveiller devant deux points rouges sur une toile car le marché aurait décrété que cet artiste a de la valeur n’est pas, franchement, ma conception d’une politique culturelle digne de ce nom. Le travail et le talent de nos artistes contemporains doivent être les seuls critères de soutien et non une idéologie de l’absurde qui conduit à déverser des sommes à des expositions inversement proportionnelles au nombre de leurs visiteurs. Nous serons le soutien d’une culture populaire où notre patrimoine et notre identité seront mis en valeur. Nos monuments, notre histoire pétrifiée, qui sont à la fois notre mémoire et notre richesse et qui fascinent le monde entier doivent être au cœur de notre projet régional. »

Articles affiliés :

Barrio Populo Dindon Attaque octobre 2016 Photolive30

Le Dindon Attaque se chauffe pour l’hiver

23 janvier 2018

Europavox prend ses quartiers à Clermont (63), du 29 juin au 2 juillet prochains

10 juin 2017

Frédo et la Mauvaise Herbe vont porter « Haut les mots », à Saint-Etienne (42)

14 février 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept