Chronique

La Ruelle en chantier nous envoûte encore, « Ici et maintenant » (2013)

2 avril 2014, P'titBapt
la ruelle en chantier

Comme dit l’adage, mieux vaut tard que jamais, c’est la seule excuse que nous avons trouvé pour ne vous faire partager le dernier album de La Ruelle en Chantier que maintenant. En effet, deux ans après leur galette très réussie: « La vie belle », les 4 compères auvergnats nous ont sortis la petite soeur, intitulée « Ici et maintenant », comme un appel à croquer la vie en se foutant du temps qui court. Nous vous avions parlé de l’album dans la rétro 2013, il est maintenant grand temps de l’examiner en détail !

Ces 4 compères écument les routes, d’Auvergne d’abord, puis maintenant de France et de Navarre, depuis presque 7 ans. Ils inventent un joyeux style où se mêlent chansons d’amour, joyeux bordel et surtout fraîcheur et joie de vivre. Qui viendra chercher un peu de réconfort en écoutant leurs chansons ressortira groggy et avec l’envie d’y revenir.

La ruelle en chantier

Pour ce nouvel album La Ruelle en chantier a fait participer de nombreux artistes, musiciens ou coeurs, afin d’arriver à un rendu on ne peut plus propre, où chaque chanson est vraiment travaillée et apporte un petit plus. En témoigne la chanson Elle savait, qu’on peut prendre de manière larmoyante au premier abord, avant d’être enivré par la justesse des paroles, par la chorale qui accompagne le groupe, et par les instruments à corde qui s’ajoutent à l’équipe sur ce titre.
Le premier titre de l’album nous pose des questions, Demain nous donnera quelques réponses, en parlant de nos solitudes, de ce qui nous tue à petit feu.

Puis comment ne pas tomber sous le charme de Ma petite auvergnate, sorte de guinguette dansante à une fille qu’on a tous dans le coeur, nous vacillons quand résonnent les premières notes d’une trompette justement invitée pour cet album! « Le coeur plein, les yeux dans le brouillard / j’ai marché sans jamais trop savoir / où pouvait se perdre mon regard / sur quel horizon, dans quel gare? ». C’est une surprise perpétuelle que ce disque, comme dans la très belle Les beaux jours, où une flûte traversière s’invite pour donner de joyeux accords à cette chanson plein d’espoir. Le temps d’une échappée rieuse, La Ruelle en chantier nous donne le sourire grâce à un sympathique intermède musical!

Le titre Aime moi n’invente pas de style nouveau, d’aucuns y verrons le symbole d’un groupe utopiste et un peu naïf, on préfère nous les voir touchants et beaux, en chantant la lumière dans des temps parfois si sombres. Puis un Opéra arrive, où apparaît une deuxième voie, féminine, qui donne une nouvelle facette au visage de La Ruelle en chantier, et le résultat est si prenant que les artistes vont pousser le vice à rééditer pareille expérience, en se demandant Qui es-tu, accompagnés par un piano et une flûte traversière enivrants, soupoudrés par une douce batterie.

Si l’amour est omniprésent, à deux chansons de la fin on peut se demander Que Reste-t-il, une allure lente rythmée par des cuivres nous questionne, avant que la folie musicale ne reprenne le dessus, chanson très bien interprétée! L’amitié, comme dans le dernier cd, est ici aussi présent, des thèmes simples, des rythmiques prenantes, un savoureux mélange qui commence à faire ses preuves, avec Mes Amis.

N’hésitez d’ailleurs pas à aller voir les clips d' »Ici et maintenant », très touchants et travaillés!

La dernière chanson du groupe, intitulée sobrement Toi, rythmée nous berce vers la fin d’un album qui nous laisse sous le charme, et sans autre choix que d’attendre le prochain avec impatience! Et partageux avec ça, comme le prouve le très beau livret numérique contenant paroles et partitions qu’ils ont offert à Noël à tous leurs fans.

La maturité à peine atteinte, ce groupe poursuit son ascension, nous faisant plonger dans nos tréfonds et nous rendant impatients de découvrir d’ici quelques mois ou quelques années un nouveau petit bijou!
Ce n’est pas un hasard si ce groupe parcours des chemins de plus en plus longs, et vogue au hasard des festivals et des salles, à écouter sans modération, jusqu’à la prochaine fois !

Articles affiliés :

Moussu T e lei Jovents Artémis 2013

Moussu T e lei Jovents « Artémis » (2013)

21 mai 2013

Ultra Vomit « Panzer Surprise ! » (2017)

9 mai 2017
Deluxe The Family Show 2013

Deluxe « The family show » (2013)

17 septembre 2013

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept