Poèmodrome

Yves Jamait « Je Passais Par Hasard »

25 février 2019, Groum'

 

Il y a de nombreuses façons d’apprécier la musique. Le Musicodrome vous propose ici un angle d’attaque inédit. Deux fois par mois, nous vous proposerons une photo ainsi qu’un poème, inspirés d’une chanson, de ses couleurs, de ses saveurs, de son histoire. Pour ce treizième poèmodrome, c’est Yves Jamait qui sont à l’honneur. Pourquoi Je Passais Par Hasard ? Pour la stupeur, la déception, le changement et l’envie de hurler. (Le mot des auteurs).


Tu étais si heureux, sourire en bandoulière,
De retrouver tes deux, anciens et beaux compères,
Elle et lui amoureux, qu’est-ce que tu es fier,
D’admirer de tes yeux, leur demain leur hier.

Ils noient ta solitude, tuent ta mélancolie,
Ton caractère prude, avec eux tu l’oublies
Même lors des temps rudes, toujours ils se sourient,
Aucune lassitude, fatigue ni ennui

A la porte tu tapes, trépignant d’impatience
Mais ton regard attrape, une femme en souffrance,
D’une voix qui dérape, elle crie, elle pense,
Son mari qui la tape, elle en vit l’expérience

Tu ne veux pas comprendre, ce qu’il est devenu,
Ce tu dois entendre, tu ne l’as jamais cru
Mais cette femme en cendres, que tu portes à mains nues,
Te pries de la défendre, de ce mâle absolu

Crédits photos : Louise Rivière

Yves Jamait – Je Passais Par Hasard

Articles affiliés :

Poèmodrome Marie Elisabeler Jacques Brel Ces gens là

Jacques Brel « Ces gens-là »

18 juillet 2018

La Rue Kétanou « Sur les chemins de la bohème »

20 novembre 2018
By Etienne Colombo

Marianne Aya Omac « Je Reviens »

5 février 2019

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept