News

En 2017, les Wampas ne font plus la gueule !

11 janvier 2017, Aiollywood
Les Wampas Nîmes 2015 Photolive30

En 2014, Les Wampas avaient posé cartes sur table en déclarant haut et fort sur leur onzième studio qu’ils faisaient la gueule. Cela n’avait pas changé grand chose à leurs habitudes : ils étaient toujours énervés, toujours aussi imbibés de rock et de guitares, toujours aussi fous… toujours « Wampas » finalement. Espérons que le ton reste le même en 2017 !

2017 devrait être une année à grands crus. Vu le nombre sorties d’albums prévues au cours de ce premier trimestre, on ne devrait pas trop trouver le temps long. Pour commencer du bon pied cette nouvelle année, Les Wampas ont bien anticipé leur coup : ils ont d’ores et déjà calé la sortie de leur douzième album studio, baptisé étrangement « Evangélisti », le 3 février 2017, puis, plus loin, amorcé les dates de cette nouvelle tournée pour le 16 mars. Si vous croisez la route des Wampas entre le 2 février à Bordeaux et le 11 mars à Alençon, préparez-vous à affronter une autre tournée, celle des clubs, la « Back in the van » Tour.

Que nous réservent les Wampas pour ce énième tour de piste ? Pour la pochette, Didier Wampas a fait un joli clin d’oeil à la ville de Sète (34) et ses traditionnels concours de joutes. Dans une ambiance yéyé clairement assumée, on peut même y apercevoir Aurélien Evangélisti, célèbre jouteur sétois qui, malgré avoir fait tomber son adversaire dans le canal, est éliminé par les juges. La symbolique du « Debout mais perdant » brûle la pochette pour ceux qui connaissent l’histoire. Pour d’autres, elle est aussi le symbole de l’homme et de son incohérence, voué à sa perte. En 2017, Les Wampas veulent bien garder la tête froide mais les idées ne manquent pas. Entre les déroutes et les histoires improbables, Les Wampas en ont prévu plein.

Les deux premiers extraits déjà dévoilés ne font que confirmer ces tendances : après Les lesbiennes bavaroises, Didier Wampas nous reparle d’une autre allemande, Patricia, et de ses souvenirs de l’Allemagne de l’Est. D’un autre côté, il se régale de faire un double sens, pop graveleux, au cyclisme (arrêtons-nous là) avec un décalé Baby suce ma roue ou se la joue Electrodoowop . Bref, tout un programme. Rendez-vous le 3 février pour la suite. Il reste encore 11 nouveaux morceaux à découvrir…

Articles affiliés :

Mat3r Dolorosa

Un second opus très attendu pour Mat3r Dolorosa

12 août 2016
Aron'c

Les intermittents toujours debout avec un excellent plateau

10 mai 2015
Critique l'entourloop nouvel album 2017

L’entourloop prend rendez-vous en septembre

5 septembre 2017

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept