Live Report

Sidilarsen réchauffe le Marché Gare (Lyon, 69) 14.10

17 octobre 2016, Blue.B

Le Dancefloor Bastard Tour de Sidilarsen est passé par Lyon au Marché Gare vendredi soir. Le public, survolté, ne s’est pas laissé abattre par le mauvais temps : dans un dernier chant à l’unisson du refrain Des milliards, nous avons laissé repartir le groupe toulousain, transcendés et plus unis que jamais !

C’est sous un ciel gris, une pluie gelée et une angine carabinée que nous nous sommes aventurées vendredi dernier au Marché Gare pour une programmation sous le signe du métal.

Première impression, la salle du Marché Gare peut paraître austère au simple coup d’œil mais l’intérieur vaut nettement le détour. Nous l’avons découvert dès les premiers accords du premier groupe à l’affiche, Nakmaj.

Le groupe lyonnais, entre en piste et commence à chauffer la salle qui se remplit timidement. Le duo de chanteurs et leurs rythmes endiablés posent le ton, leur énergie communicative séduit les nouveaux arrivants et prépare chaleureusement  la soirée qui s’annonce chargée en sensations.

Severny Flot Lyon octobre 2016 Schwarzy

Severny Flot

Quand vient le tour de Severny Flot qui allie rock et métal, la température est déjà montée de quelques degrés. Le groupe originaire de Russie ne s’est pas pour autant laissé endormir. Malgré la barrière de la langue, Severny Flot s’est révélé être une pépite live, preuve que la musique n’a pas de frontière. Nous n’avons peut-être pas tout compris des paroles mais la voix chaude du chanteur et les riffs toniques ont su nous transporter et nous convaincre. Ils laissent un public conquis, en ébullition, prêt à accueillir Sidilarsen. De bonnes surprises en bonnes surprises, accompagnées d’un enthousiasme collectif terriblement contagieux, une force intense s’est emparée de la salle.

Quelques minutes plus tard, deux écrans s’allument, un œil sur chacun d’eux, la batterie s’énerve, et Sidi met déjà le feu dès les premières notes de Retourner la France. Show visuel et auditif, Sidilarsen ne fait pas dans les préliminaires, leur rage se répand dans la salle telle une traînée de poudre. S’ensuit alors Back to basic et Spread it, la grosse artillerie est lancée, les morceaux  s’enchaînent et font exploser le thermostat. Arrive enfin la fameuse Dancefloor bastard : changement de registre, plus électro mais pas moins puissante, l’ambiance ne fléchie pas au contraire, le groupe sait rester audacieux tout en collant aux attentes de son public ! Malgré les difficultés de David, quelque peu enroué par les virus d’octobre, le groupe n’a pas faibli, solidaire, jusqu’à la fin ils nous ont fait vibrer.

Sidilarsen Lyon octobre 2016 Schwarzy

Sidilarsen

Appréciables par les temps qui courent, les plus beaux souvenirs des concerts de Sidilarsen sont ces moments emplis d’humanité où toutes les voix n’en forment plus qu’une. Le refrain Des milliards résonne encore dans nos têtes, parcourus de frissons, non pas de fièvre mais d’émotion, d’avoir chanté ensemble ces couplets chargés de sens. Sidilarsen a en lui une capacité rare, celle de nous faire nous sentir plus soudé que jamais.

A ne pas louper sur cette tournée comme sur les anciennes, Sidilarsen est un groupe dont les lives sont des moments de pur bonheur, toujours aussi bons, toujours autant chauds bouillants ! Mieux qu’un bol de grog, prenez une bonne dose de métal, y’a que ça de vrai !

Crédits photos : Schwarzy

Articles affiliés :

Carl Barat Paloma Nîmes

Carl Barat allume Paloma (Nîmes, 30) 12.02

16 février 2015
Festival de la Meuh Folle Mitchi Bitchi Bar

Un nouveau carton plein pour le festival de la Meuh-folle ? (Alès, 30) 01/02.04

7 avril 2016

Fleurons et bourgeons du rap français : retour sur la soirée End of the Weak – Buzz Booster au New Morning (Paris) 07.03

11 mars 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept