Interview

Saïdou de Sidi Wacho : l’engagement quotidien

7 mai 2016, Daffy

Lors du concert donné à la Maroquinerie le 4 Mai, Saïdou, chanteur de Sidi Wacho, mais aussi il y a quelques années du Ministère des Affaires Populaires puis de Zone d’Expression Populaire, nous a accordé une interview dans le petit patio de la salle de concert/bar/restaurant. Au détour d’une conversation avec Guh Pop, le chanteur nous rejoint.

Dans sa dernière phrase « hors antenne », Saïdou parle d’engagement, alors…

Le Musicodrome : Tu parles d’engagement, ça pourrait être le mot du début de l’interview !

Saïdou : Ah mais on la commence comme tu veux !

Le Musicodrome : J’étais à la manif du 1er mai et en passant devant le camion CGT 92, j’entends Lillo… En remontant le cortège, CGT 93, ils diffusent Debout là d’dans, et un peu plus loin vers la queue de cortège une militante NPA me tend un tract : Sidi Wacho en concert à la fête du NPA ce samedi (ndlr : Samedi 7 Mai à la salle Olympe de Gouges 11ème arrondissement)…

Saïdou : Il y a des gens qui rêvent de passer à la radio, moi je préfère passer dans les manif’. Être reconnu par les gens qui sont sur le terrain, c’est le début de l’aboutissement, même s’il n’y a pas d’aboutissement, la révolution est permanente comme dirait l’autre. Les radios sont un espace bourgeois alors j’ai envie de dire tant mieux si on n’y diffuse pas mon message. C’est qu’il gêne. Mon discours c’est l’alternative, et l’alternative c’est les médias confidentiels. Quant au NPA je ne suis pas adhérent mais c’est le parti le plus fréquentable à gauche.

Le Musicodrome : Et à droite par voie de conséquence…

Saïdou : C’était absolument inutile de le préciser.

Le Musicodrome : De Roubaix à Santiago (Ndlr l’autre chanteur du groupe est chilien), qu’est-ce qui vous a lié ?

Saïdou : L’anti-impérialisme. C’était le sujet le plus important entre nous. Eux ont subi l’impérialisme américain, leur situation depuis Pinochet ne convient pas au peuple. Santé, éducation… Tout est libéral. C’est une société très violente économiquement, les classes populaires sont très précarisées, et très endettées mais lucides sur l’influence des USA dans tout ça.

Le Musicodrome : Votre meilleur souvenir de concert, le plus marquant ?

Saïdou : C’est dans un gros club de Cumbia à Santiago. J’y allais, seul pendant mes voyages il y a 3/4 ans. Y jouer quelques années plus tard face à une salle pleine, c’est émouvant !

Le Musicodrome : Mes oreilles indiscrètes ont entendu Kaddour évoquer la présence de HK et les déserteurs à la fête de l’huma 2016… Les têtes d’affiche sont disponibles sur le site mais pas encore l’intégralité de la prog, tu as une info là-dessus ? Ca aurait de la gueule sur la Zebrock : Sidi Wacho + HK & les déserteurs !

Saïdou : Aaah… C’est pas prévu pour l’instant. Quand tu fais de la musique engagée… Fin faut que je fasse gaffe avec ce mot qui ne veut rien dire. Donc engagée à gauche s’il faut préciser, c’est l’incontournable ! J’y ai déjà joué 5 ou 6 fois avec d’autres projets… Mais c’est possible en plus que ca tombe pendant nos congés. La tournée prévisionnelle s’annonce bien, on a pas mal de dates dont des gros trucs parmi les festivals de l’été… Alors Septembre de cette année pas sûr, mais (Grand sourire !) plutôt en 2017 !

Le rendez-vous est pris !

Crédit photo : Raphael Zerr

Articles affiliés :

Les Fatals Picards

Paul Léger (Fatals Picards) : « je louerais le stade de France à mon nom »

17 novembre 2014

Discussion avec High Ku de Chinese Man (2/2)

6 décembre 2012
Photo Faada Freddy

Faada Freddy : Du respect dans la musique

20 avril 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept