News

Saez sort de son silence : « Le Manifeste »

18 juin 2016, P'titBapt
Saez pour un retour qui s'annonce fracassant

Quasiment trois ans qu’il fait languir amoureux, amoureuses, anarchistes, rêveurs, éternels révoltés… Trois ans sans aucune nouvelle, c’est à ça, sans doute, que l’on reconnait les hommes « intègres ». Damien Saez est ré-apparu de manière subite, pour une annonce déroutante et porteuse d’espoir.

Pas franchement coutumier du fait, c’est sur un réseau « social » que Saez a fait trembler ses fans. En annonçant une nouvelle à venir le 16 juin (16.06.16, à 16h16), le chanteur écorché vif a fait tourner les têtes et laissé place à de nombreuses conjectures.

L’annonce regorge d’inconnus qui laissent place à toutes les éventualités : Saez a donné des dates, une tournée en mars-avril (ce qui est déjà une nouvelle colossale, plus de 4 ans après sa dernière tournée), ainsi qu’un projet artistique du 31 juillet 2016 au 31 juillet 2017. Impossible de savoir ce qui se cache derrière ce 21ème art… « Le 21 art est mouvement, grammaire et conjugaison de toutes les Créations. Il commence en juillet pour se terminer l’autre juillet ».

Un nouveau CD ? Une oeuvre littéraire, engagée? Difficile de parfaitement discerner ce qui se cache derrière ce flou. Ce qui est évident, c’est que Saez n’a rien perdu de sa superbe plume, en témoigne la vidéo qu’il a mise en ligne, « Le manifeste » : plus de 8 minutes de musique où un texte défile sous le boutoir des rythmes lancinants.

La vidéo est disponible ICI !

« A l’heure des guerres, des champs d’horreur…/ Faire de la terre des champs de fleurs ». Sans musique, la vidéo proposée par Saez s’ouvre sur un texte comme le chanteur sait les faire, toujours poétique sans rien perdre de son percutant. Saupoudré de violon, on découvre là un art auquel Saez ne nous avait pas habitué, un texte à lire encadré par une instrumentalisation qui n’est pas sans rappeler les thèmes qui ont ponctué son triple album « Messina« , on pense au Thème aux encres des amours. Les références à Ferré sont présentes, cela laisse présager du bon.

Encore plus énigmatique que jamais, Saez laisse languir le public jusqu’à fin juillet, mais qu’il fait hâte d’entendre ou de lire à nouveau le chanteur.

« Ici peuple qui lutte / Ici résistant de l’Art Brut  / Ici pas les fautes d’orthographe / Ici c’est nos cœurs qui s’agrafent / Ici loin des aberrations / Ici comme une bonne ponctuation / Ici le peuple qui sait lire / Ici les peuples de sourires / Ici la trace pour les enfants / Ici qu’on laisse en testament / Ici comme une modernité / Ici pas les lois des marchés / Ici on y vend ce qu’on fait / Ici on vend pas ce qu’on est / Ici les sourires des enfants / Ici les peuples du printemps / Ici le peuple indépendant / Ici le cœur du résistant… »

Articles affiliés :

Nos 5 sorties attendues à la rentrée

10 août 2015
Les Sales Majestés Festival Rocktambules 2015 Photolive30

Les Sales Majestés annoncent « Droit dans le mur »

3 janvier 2017
Le Pied de la Pompe - La Moba Bagnols-sur-Cèze (30) 10/11/2017 Photos Nomades

Le Pied de la Pompe pied au plancher

26 janvier 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept