Avis Express

Rock et reggae virent à l’orage pour les Rocktambules et le Pois Chiche ce week-end

25 mai 2014, Aiollywood
Crédits photos : D.L. / Alpha Blondy à Rousson (30) aux Rocktambules

Les festivals gardois (les Rocktambules et la fête du Pois Chiche) qui avaient lieu ce week-end ont été touchés par les intempéries. Heureusement leur seconde soirée a bien été rattrapée ! 

Ce devait être un week-end marqué par de bonnes vibrations en plein air, autant du côté de Rousson pour le festival des Rocktambules que de celui de Montaren et Saint-Médiers pour la fête du Pois Chiche. Si de nombreux festivaliers étaient attendus sur les deux événements, les gros orages qui ont sévit sur le département vendredi soir ont finalement coupé court aux soirées prévues. Que ce soit aux Rocktambules (avec Hollysiz, France de Griessen et Odyl notamment) ou encore à « Poichicheland » comme ils aiment si bien se faire appeler (Mauresca, Biga*Ranx, Djamanawak, Miximetry y étaient à l’affiche), les deux soirées distinctes n’ont pu avoir lieu.

A Rousson vendredi soir, les premiers riffs ont eu à peine le temps de s’élever des près de Landas qu’un violent orage a éclaté, accompagné de bourrasques de vent et d’une pluie battante qui ont vite rendu la soirée injouable. « La pluie, poussée par le vent, s’engouffrait dans la scène » raconte une des courageuses festivalières du vendredi soir à avoir bravé le temps pour assister aux concerts. Mais pour la sécurité des personnes sur le site ainsi qu’à la protection du matériel que nécessite un festival, la décision d’annuler cette première soirée s’imposa.

Après une journée de séchage et de nettoyage intensif, les bénévoles se sont toutefois démenés pour que la seconde soirée puisse avoir lieu. Avec un soleil retrouvé et une chaleur digne d’une fin de mois de mai, les soirées du samedi ont pu résonner dans le département. A Montaren, la soirée a été marquée par la présentation de « Kordobella » des Barrio Populo, nouveaux poètes engagés et cuivrés de la scène française alternative, de la démonstration de scratchs et d’electro avec les Jukebox Champions avant que les voyageurs de Djemdi fassent planer les festivaliers avec leurs sonorités transe et world. A Rousson,  tous les artistes programmés ont pu se délecter de cette bonne humeur enfin au rendez-vous ! Que ce soit les groupes tremplins (Arthis, N’Joy, Dans Ta Caboch’, Les Dézingués du Comptoir) ou les vieux skateux toujours aussi allumés (Stevo’s Teen et 100 Grammes de Tête), le public a largement répondu à l’appel du reggae et du message lancé par une des figures incontournables du reggae international : Alpha Blondy, accompagné du Solar System sur scène lors de cette nouvelle tournée.

A Rousson ou à Montaren, on avait perdu l’habitude de vivre qu’une seule des deux soirées qui symbolisent leur festival. La météo était cette année contre eux, espérons que l’existence même de ces deux structures n’en soit pas menacée. Le temps de leur souhaiter bien du courage et surtout… à l’année prochaine !

Crédits photos : D.L. – LE MUSICODROME (Photolive30 étant malheureusement absent cette année)

Articles affiliés :

All’Arrabbiata, un cabaret à aller voir, vite !

26 avril 2016

Un samedi à Gard à la Bière | Bessèges (30) 02.05

3 mai 2015

Dub Inc’ au Zénith (Saint-Etienne) 21.12

23 décembre 2013

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept