Infos Concerts

Le festival de la Meuh Folle d’Alès (30) rempile pour une 15ème édition

6 février 2018, Aiollywood
Smokey Joe & The Kid Festival de la Meuh Folle 2017 Alès Photolive30

Le festival de la Meuh Folle revient en 2018 avec une quinzième édition à son compteur : programmé les 6 et 7 avril prochains, l’événement organisé par le Cercle des élèves de l’école des mines d’Alès (30) va tenter d’enchaîner une cinquième année consécutive sold out. Dans tous les cas, près de 8 000 personnes sont attendues du côté du Parc des Expositions.

Fort d’un succès qui la suit depuis plusieurs années, la Meuh Folle s’est permise cette année de proposer une programmation plus orientée que les précédentes avec une nette tendance « reggae/hip hop/dub » sous le collier. Cette réorientation est à double tranchant : elle peut présenter l’avantage d’assoir les positions des convaincus des genres à l’affiche… mais aussi décourager les non-initiés. Malgré tout, il est impossible de nier que cette programmation 2018 est probablement, avec celle de 2013, la plus actuelle : pour la première fois depuis de longues années, il n’y a pas de groupes « phares » de la scène alternative française au programme tels que Zebda, La Rue Kétanou, Les Ogres de Barback, Massilia Sound System ou, plus récemment, Dub Inc. Ces choix peuvent éventuellement s’expliquer par une envie d’éviter un certain recyclage de têtes d’affiches… espérons cependant que les festivaliers y trouvent leur compte.

groupes festival meuh folle 2018 alès

Le premier soir du festival s’annonce en tous cas éclectique et il fera doucement monter la température tout au long de la soirée : tradition oblige, l’ouverture du vendredi sera assurée par les vainqueurs du tremplin précédent, Giramundo. Le groupe, originaire de Montpellier (34), est résolument atypique puisque c’est un big band constitué d’une dizaine de membres ! Formé en 2015, ces allumés des cuivres et grands amateurs de reggae ont deux objectifs majeurs : le premier est d’ambiancer les foules, le second est de prôner la désobéissance… Le ton est donné, les choses vont mal tourner !

Suite à ce premier assaut festif, c’est un groupe en devenir qui se présentera sur les planches de la Meuh Folle : I Woks. Après plus de 350 concerts et des débuts en auto-prod, I Woks a su se montrer patient pour dépasser le fameux pallier qui le propulse des petits concerts à l’ancienne aux salles de concerts traditionnelles que l’on connait. Aucun doute, la machine est bien lancée, et le duo vient tout juste de sortir son second opus le mois dernier, « Tout va très bien ». Auteur d’un reggae « à la française » comme leurs grands frères de Dub Inc’ ou encore Broussaï, I Woks est en train de conquérir les cœurs.

Dans la foulée, on gagne en puissance avec une toasteuse qui a l’habitude de réveiller les foules : Soom T. A quelques jours de dévoiler son tout nouvel album, « Born again » (le 2 mars prochain), l’écossaise est une véritable hybride du genre puisqu’elle a la réputation de toucher à tout. Que ce soit à travers son aventure solo ou sur ses nombreuses collaborations en sound system, Soom T a un flow décapant et son ragga est toujours percutant. Sa performance est donc à suivre de près…

Enfin, les commandes de cette fin de première soirée seront laissées au seul groupe déjà venu dans le passé à la Meuh Folle, en l’occurrence à Panda Dub. Venu en 2014 comme groupe découverte du vendredi, ce dernier revient donc quatre ans et surtout transformé ! Le costume de « tête d’affiche » ne lui est pas trop grand tant en si peu de temps l’artiste a parcouru du chemin : deux autres sont sortis, il s’est entouré de musiciens, et il remplit à lui tout seul de grandes salles françaises. Nouveau fleuron du dub français, Panda Dub n’a déjà plus rien à prouver…

Après une courte nuit de récup’, la seconde journée du festival démarrera par le traditionnel sound system du samedi après-midi (toujours gratuit). Comme toute bonne chose doit avoir une fin, les Bhale Bacce cèdent logiquement leur place à un autre crew et ce sont les dubbers de Brainless qui prennent le relais. Du sang neuf qui risque de faire du bien sur le camping et le show s’annonce tout aussi chaud.

Le début de soirée, lui, ne laissera aucune place au répit : d’emblée le Parc des Expos va se remplir avec un duo récent mais qui a la réputation d’être corrosif sur scène : Jahneration. Théo et Ogach distillent un reggae puissant, agrémenté de gros beats et samples hip hop, et leur album « The foreword » en est l’illustre exemple.

Le second groupe du samedi soir sera particulièrement attendu et il est originaire de Saint-Etienne (43) : après un début d’aventure sous l’étendard de The Architect, L’entourloop a finalement pris le relais et le cocktail dépote ! Mélange savant entre du reggae, du hip hop et de l’electro, les deux beatmakers s’éclatent et cela s’entend. Après deux excellents premiers albums (« Chickens in your town » et « Le savoir-faire »), L’entourloop sait y faire. Accompagnés du MC Troy Berkley et du trompettiste N’Zeng (ex-Le Peuple de l’Herbe), tous les ingrédients sont réunis pour cogner, cogner fort !

Présentés comme la tête d’affiche du samedi soir, la suite des événements sera assurée par un groupe qui fait figure d’ovni dans la programmation du festival cette année, General Elektriks. Bien connus sur la scène pop/rock, la bande d’Hervé Salters est de retour cette année avec « Carry no ghosts », son dernier album, qui évolue dans des mouvances vintage sonnant très Bowie ou Prince. Si musicalement le groupe est intéressant, l’enchaînement peut toutefois paraître surprenant au regard du dernier groupe à clôturer le festival…

En effet, c’est un nouveau poids lourd de la scène reggae/dub française qui posera son sound sur les planches du festival cette année avec la venue du Stand High Patrol. Le groupe, réputé pour ses sets de haute volée, ne devrait pas avoir de mal pour enfoncer le clou de cette quinzième édition.

La quinzième de la Meuh Folle, c’est à Alès (30) les 6 et 7 avril 2018 et, comme les autres années, un camping gratuit à la disposition des festivaliers. Le Pass 1 soir est vendu 22€, le pass 2 soirs 34€. Plus d’informations ici.

Articles affiliés :

Un vendredi soir prochain pour réveiller la patrie !

6 octobre 2015
Tremplin festival Meuh Folle 2016

Tremplin de la Meuh Folle 2017 le 19 novembre

7 novembre 2016
Manyfeste Festival les Rocktambules 2017 Rousson Photolive30

Première soirée pour les Rocktambules en février

12 janvier 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept