Chronique

Les Ogres de Barback fêtent leur « 20 ans » en fanfare ! (2015)

14 mai 2015, P'titBapt
Critique Les Ogres de Barback 20 ans 2015

Voilà vingt ans qu’ils ont entamé un périple les conduisant sans cesse sur tous les chemins, à travers toutes les villes, ne laissant personne indifférent sur leur passage. Comme on n’a pas tous les jours vingt ans, Les Ogres de Barback ont décidé de sortir pour l’occasion un double cd live, aux saveurs chaudes du partage et de la découverte. 20 ans, ça se fête !

Pour les (rares) fans ayant raté la tournée des 20 ans, il paraissait inconcevable de ne pouvoir en garder une trace. Ce cd, qui est passé du simple initialement prévu à un double qui n’as rien de superflu, provoque sans doute l’inverse de l’effet escompté : il rempli de regrets les malheureux absents !

Sur la première face de ce nouveau live, la fratrie Bruguière est naturellement accompagnée de ceux avec qui ils ont voyagé pendant plus d’un an sur les routes, ceux qu’ils ont croisés dans un coin de Bénin, et qui ont accepté de cuivrer et de donner une nouvelle touche d’exotisme à leur set : la fanfare Eyo’nlé.
Des clins d’oeil plus ou moins dissimulés au monde, humain et bien souvent oublié, pimentent cette face, avec Moliendo Café, Wanyiyi, Afrika Night ou Murabeho Imana, deux facettes du Vénezuela et du Darfour sont dépeintes. On ressort bronzé de cette expérience, où la complicité entre tous les artistes semble parfaite.

Le répertoire plus « classique », si on peut le qualifier ainsi, des Ogres de Barback est aussi revisité, tout en justesse, Fredo nous reparle de leur Grand Mère et Ces tonnes de gens ne sont pas oubliés ! Après Leprest, le groupe rend hommage à Brassens avec Sadjou Saturne, toutes les voix se mélangent sous des arrangements langoureux. Le public découvre enfin une toute nouvelle chanson, qui promet de rester tant elle est chantée sur le disque par les fans eux même: Rue de Panam !

Jamais avares d’énergie, la configuration avec la fanfare Eyo’nlé leur en confère encore plus, et ne laisse aucun répit entre les chansons. Quelle bien belle manière de fêter un anniversaire aussi particulier !

Dans le jeu difficile de définir des groupes de musique en un mot, « partage » semble une réponse cohérente pour définir Les Ogres de Barback ! C’est donc sans surprise que ce disque offre un aperçu des dizaines d’artistes de tous horizons ayant partagé un coin de scène et de micro avec les 4 frères et soeurs !

Les copains sont mis en avant, et partagent leurs chansons avec Les Ogres de Barback, résonnent avec plaisir les voix des Têtes Raides, de Loic Lantoine, de Debout sur le Zinc… Et le groupe de réussir à mélnger sur ce cd toutes les générations et tous les genres, avec une émotion jamais sur-jouée ni dissimulée, qui permet d’entendre Anne Sylvestre ou Fransesca Soleville aux côtés des Ogres.

Les absents ne sont jamais en tort, et ne sont jamais oubliés non plus avec Les Ogres. Accompagnés de Melissmell et Mourad, l’ouverture du cd avec SDF de Leprest prend aux tripes, l’Ardèche tant chérie reste évidemment présente avec un hommage à Ferrat, et quand Guizmo vient aider à gueuler Société, tu m’auras pas, l’anarchie envahit le cd !

On prend du plaisir sur scène, cela se ressent dans ce cd, il en découle un réel bonheur à se laisser emporter dans ce monde qu’on aime à penser comme étant un peu le notre, un monde de liberté, de fraternité, d’amour, de partage et de communion… poil au front !

La dernière chanson est un peu le symbole de cette état d’esprit, avec la reprise de Le Daron, où Alice, Fred, Sam et Mathilde sont entourés d’une ribambelle indénombrable d’artistes, qui sont tout autant de symboles de la France musicale qui bouge, qui rêve et qui fait du bien !

Les 10 ans du groupe ont été fêté de fort belle manière, et une décennie plus tard la frénésie ne s’est pas restreinte. On aurait presque hâte que les Ogres de Barback atteignent la trentaine, pour de nouvelles surprises ! En ce déléctant autant de ce double cd live, que du magnifique coffret des 20 ans encore disponible sur leur site, les 10 prochaines années passeront moins vite. D’ici là, on risque bien de les croiser sur les routes, seuls ou bien accompagnés !

FICHE TECHNIQUE

Tracklist

CD1 (avec la fanfare Eyo’nlé) :

1. Moliendo café
2. Sacré fils
3. Accordéon pour les cons
4. Grand mère
5. Wanyiyi
6. Togbelgbe
7. Ces tonnes de gens
8. Sadjou Saturne
9. Murabeho imana
10. Pour me rendre à mon bureau
11. Bouquet d’ogres à la sauce béninoise
12. Rue de Panam
13. Africa night
14. Oklounon

CD2 (avec les invités):

1. SDF (avec La Rue Ketanou)
2. Journal (avec les Têtes Raides)
3. Aminata (avec Timike, Nico Quentin et la fanfare Eyo’nlé)
4. Les Brebis (avec Melissmell et Matu
5. J’ai tout plein d’amis au MEDEF (avec Frederic Fromet et François Marnier)
6. Au creu de ton bras (avec Les Hurlements d’Léo, Nico Quentin et la fanfare Eyo’nlé)
7. Jour de lessive (avec Loic Lantoine et Karim Arab)
8. Les Mots d’amour (avec Debout Sur le Zinc et la fanfare Eyo’nlé)
9. Où vas t’on? (avec Benoit Morel de La Tordue)
10.Garden of love (avec Winston McAnuff & Fixi, Nico Quentin et la fanfare Eyo’nlé)
11. Le lac Saint Sebastien (avec Anne Sylvestre)
12. Société tu m’auras pas (avec Tryo, Jojo et la fanfare Eyo’nlé)
13. Ces petits rien (avec les ogrillons et Léo)
14. Deux enterrements (avec Daniel Mermet et la fanfare Eyo’nlé)
15. Ma France (avec Fransesca Soleville, Nathalie Fortin et Nico Quentin)
16. Une valse pour rien (avec La Meute Rieuse et Corps Darling)
17. Le daron (avec Têtes Raides, HK, Guizmo, Mourad, Les Tit’Nassels, la fanfare Eyo’nlé, Timike, Loic Lantoine, Melissmell, Saïdou, DSLZ, HDL, Anne Sylvestre, Frederic Fromet, Reno Bistan, Camille de la meute, Nico Quentin et Karim Arab)

Album : 17eme
Sortie : 6 avril 2015
Durée : 2h18
Genre : Chanson française réflechie

Articles affiliés :

Critique scratch bandits crew 31 novembre

Scratch Bandits Crew « 31 novembre » (2012)

19 avril 2012
Les Fatals Picards Country Club 2016

[HORS FORMAT] Le 10ème pour les Fatals Picards !

17 novembre 2016
Allaxis Kaly Live Dub

« Allaxis » Kaly Live Dub (2013)

16 décembre 2013

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept