Boîte à Outils

Si vous êtes amateurs de dub et de reggae sous toutes ses formes, essayez…

17 janvier 2017, Aiollywood
Reggae Dub ODG Prod téléchargement

Si vous êtes amateurs de dub et de reggae sous toutes formes, essayez donc d’entrer dans la boîte de Pandore d’ODG Prod. Lancé, justement, par les deux frangins du groupe OnDubGround (connu également sous l’abréviation ODG), l’e-label qu’ils ont réussi à monter est tout simplement une mine d’or d’artistes du genre. Le Musicodrome vous propose aujourd’hui ses fameuses recommandations avec le retour de sa rubrique « Boîte à outils » !

Qui ne s’est pas retrouvé une fois devant son PC ou avec son casque vissé sur les oreilles en se disant « mais qu’est ce que je vais bien pouvoir écouter maintenant ? ». Nous avions, il y a quelques temps, vanté les mérites du label lyonnais Jarring Effects et de leur net-label le JFX Lab qui excellent dans les mouvances electro/hip hop/pop/dub. D’ailleurs, si vous n’avez toujours pas eu la curiosité d’y jeter une oreille, on ne peut que vous inciter à le faire ! Pour revenir au sujet du jour, il peut vous arriver parfois de vous dire : « j’ai envie d’écouter du reggae ou du dub, mais je ne sais pas quoi ». ODG Prod peut vous apporter la solution. Des solutions même.

Lancé par les deux frangins d’OnDubGround en 2005, l’e-label a littéralement explosé dans le milieu émergent de la scène roots française mais aussi en tant que relayeur d’actualités d’artistes internationaux. A l’image de la forme du groupe qui sévit autant en solo qu’en collaborant avec d’autres artistes tels que Biga*Ranx, OnDubground s’est trouvé un sacré credo : valoriser la création musicale en proposant aux amateurs de sons de pouvoir s’approprier légalement et gratuitement la musique. Même si les sorties sont généralement diffusées à travers des EP’s ou des maxis, vous pourrez également y trouver des LP en version intégrale. En agitant l’étendard de la musique libre, ODG Prod rend accès à tout un catalogue d’artistes qui devient subitement accessible (Ashkabad, Barbès.D, Dawa Hifi, Dubamix, Green Cross, Kanka, Kho-Wa Dub System, Mahom, Manu Digital, Orfaz, Panda Dub, Tetra Hydro K, Welders Hi-Fi…).

Si le catalogue d’artistes mériterait d’être un peu mieux classé (par genres, par exemple, plutôt que par ordre alphabétique), on peut se retrouver rapidement en train de naviguer d’artiste en artiste à l’assaut de nouvelles pépites. La surprise des sons en est d’autant plus belle… Actuellement, plus de 150 albums/EP’s peuvent être téléchargés en toute légalité et gratuitement pour le seul plaisir des oreilles. Une fois le doigt mis dans cet engrenage, impossible d’en sortir ! Fabuleuse vitrine artistique, ils sont pas moins de 70 artistes à avoir déjà rejoint les rangs du e-label dans un registre proche mais toutefois varié, allant du reggae au dub, ou encore du stepper au dubstep…

Entre deux découvertes, rien ne vous empêche d’ailleurs de faire un don pour les soutenir dans cette démarche d’accessibilité ou d’en proposer directement aux artistes… ODG Prod est une belle zone d’écoute, de partage et d’échange où l’on est rarement déçu. Elle laisse surtout notre curiosité vagabonder aux détours de quelques clics. C’est aussi une belle porte ouverte vers les concerts et les sound system… Surveillez d’autant plus les soirées sous la houlette d’ODG Prod’, elles sont nombreuses.

Pour les curieuxSite officiel / Facebook

Articles affiliés :

Webradio la radiooooo

La Radiooooo comme vous ne l’avez jamais vu !

29 août 2017
whosampled site sample

Qui sample quoi ? Qui sample qui ? WhoSampled !

3 septembre 2018
Soundsgood éditeur de playlist

Connaissez-vous Soundsgood ?

11 janvier 2018

1 commentaire

  • Répondre jean 3 octobre 2017 at 10 h 12 min

    C’est super d’acceder a plein de musique gratuite pour la plupart des gens. Mais je trouve que c’est un manque de respect pour les musiciens, qui travaillent des annes, achetent des instruments, des synthe… pour au final sortir leur morceaux gratuitement. (ca ne me derangerais pas si je pouvais telecharger des legumes et des appartements gratuit mais malheuresement il faut bien vivre)
    De plus je desespere dans les soiree dub de ne voir QUE des DJ qui jouent de la musique qu’ils n’ont pas compose, peut etre meme etre paye, alors que le public ne fait pas la difference entre le musicien et le DJ. Dans la musique electronique en general…
    Je me demande ce qui se serai passe si Jimmy hendrix avait sorti tout ses disques gratuitement, et si s’etait des DJ qui avaient joué son son a Woodstock a sa place…

  • Donnez votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Conception & réalisation : Cereal Concept