News

Merzhin hausse le ton pour « Nomades »

14 septembre 2018, Aiollywood
Merzhin Toulouse 6 avril

A l’aube de l’automne, nos oreilles baladeuses nous amènent du côté de la Bretagne et plus particulièrement de Merzhin. Leur musique, teintée de rock et de sonorités bretonnes, parvient à très bien s’exporter sur le territoire grâce à un équilibre trouvé au fil du temps. Entre vents et marées, bien loin des stéréotypes que le genre pourrait suggérer, Merzhin avance sans boussole. Un signe flagrant d’une maturité sagement gagnée.

Cela fait maintenant 22 ans que Merzhin traîne ses pieds aux quatre coins de l’hexagone et bien au-delà et rien ne semble freiner l’esprit créatif du groupe : en effet, les bretons ont repris le rythme de sortir un album tous les 2 ans. Une cadence qui peut s’avérer dangereuse pour un groupe qui se connait depuis si longtemps : le risque de tourner en rond n’est jamais loin. La sortie de l’album « Des heures à la seconde » (2014) avait d’ailleurs laissé ce goût en bouche mais « Babel » (2016), œil pour œil, avait permis de chasser de vieux démons.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Les ressemblances avec Matmatah, tant répétées au groupe au début de sa carrière, ont fini par s’estomper et tout le monde peut souffler. Pieds nus sur les braises, Merzhin avance et voit plus loin : le 5 octobre, ils dévoileront au grand public « Nomades », leur septième album studio. Nul doute, le temps passe !

Histoire de mettre du son sur ces mots, un premier extrait a été dévoilé : le titre éponyme de l’album, en compagnie de Kémar, le leader charismatique des énervés No One Is Innocent. Le clip, très bien réalisé, tape en plein dans le mille. Il est simple et efficace, sans fioriture. La musique, elle, réveille les consciences, comme pour rappeler qu’il serait enfin temps de donner un sacré coup de pied dans la fourmilière. Nomades, oui. A l’assaut du temps et des époques, aussi. A l’assaut des sales idées comme le martèle No One depuis longtemps déjà. Merzhin a décidé de hausser le ton. Le rock monte d’un cran, la bombarde est toujours-là, une chose est sûre, la fronde passera bel et bien par Landernau. Alors faites du bruit !

La nouvelle tournée, qui débute le 21 novembre à Bordeaux, a déjà des dates de calées d’ici la fin de l’année avec des concerts à Montpellier (22/11), à Lyon (23/11), à Paris (24/11), à Nantes (29/11), à Riom-es-Montagnes (30/11) et à Brest (15/12).

Articles affiliés :

Critique l'entourloop nouvel album 2017

L’entourloop prend rendez-vous en septembre

5 septembre 2017

Moussu T e lei Jovents en studio pour enregistrer « Naviga »

24 décembre 2015

Mon Pays, premier jet brut et acoustique !

28 avril 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept