Live Report

Local Heroes « Rodez » à Paloma (Nîmes, 30) 31.10

9 novembre 2019, Photolive30
Temps de lecture : 1’50

Nouvelle soirée Local Heroes à Paloma de Nîmes (30) pour faire le plein de découvertes made in Occitanie. En cette soirée d’Halloween, ce sont 3 groupes qui vont tenter de ne pas faire trop peur aux nîmois avec Lombre, Verdée et Béni.

Élément notable à souligner : les nîmois se sont davantage mobilisés pour ce Local Heroes ! Ces soirées thématiques, 100% gratuites que Paloma a ouvert ses portes, peinent à attirer les foules… Les organisateurs ont essayé plusieurs formules, les styles musicaux varient d’ailleurs régulièrement histoire d’impacter le plus de monde, en vain. Dommage !

Pour cette nouvelle soirée au Club, Rodez est la ville invitée et le groupe Lombre en est le porte-drapeau. Le premier concert à lancer cette soirée prend donc des dorures hip hop pour entamer les festivités. Le duo se compose d’un musicien (pour la touche rock/electro) ainsi que d’un slameur. Ici, ce sont les textes qui sont au premier plan et on reconnait bien-là ses influenceurs (FAUVE ou encore Cabadzi, pour ne citer qu’eux). La voix percute, la plume est bien maniée, cette entrée en matière est assez gentillette mais ça fonctionne !

Verdée paloma nimes 31 octobre 2019

Verdée

Le flambeau est transmis à un autre duo, Verdée. Au lieu de distribuer des bonbons au public, Verdée a planté le décor d’emblée afin d’assoir sa « chanson electro organique » : lors de l’introduction, celle-ci a fait don de feuillage aux spectateurs… pour mieux les impliquer. Le voyage est bucolique et la fraicheur du set enveloppe Paloma. Les sons flottent dans l’air, c’est à la fois poétique et vivifiant, et l’énergie vient à la fois des vibrations et du sol. Elle va même parvenir à capturer des bruissements du public pour l’incorporer à son dernier morceau, boucle à l’appui. Une belle découverte !

Béni paloma nimes 31 octobre 2019

Béni

Enfin, la fin de soirée se profile mais il reste encore un groupe à découvrir : Béni. Inconnu sur le papier, la présentation du line up met pourtant l’eau à la bouche. Il y a d’abord Béni, l’ex-guitariste et fondateur de Zen Zila, mais aussi Fabien Tolosa (le batteur qui officie également dans Harold Martinez) ainsi que le polyvalent Armand Féret des Jésus Is My Girlfriend. Sacré tableau ! Le début du concert commence de manière plutôt posée, pour ne pas dire calme, mais très vite les choses basculent, tout s’emballe et prend de l’ampleur. Ce rock-là est sombre et tortueux, certaines compos font penser à Arno, bref, ce concert s’est avéré être une vraie claque !

Une nouvelle fois dans un Local Heroes, les découvertes ont été au rendez-vous. Une chose est sûre, si les Local Heroes n’existaient pas, il faudrait les inventer !

Crédits photos : Photolive30

Articles affiliés :

Alee et Babylon Circus retournent le Chapeau Rouge (Carcassonne) 13.12

14 décembre 2013

Quand l’Afrique te rapelle d’où vient la musique… Kundé Blues

23 juin 2015
concert Jeanne Added radiate nimes 2018 photos

Jeanne Added + Crayon à Paloma (Nîmes, 30) 04.12

10 décembre 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept