Infos Concerts

La Fête Effrontée revoit sa formule concert pour son édition 2019 à Lézan (30)

20 juin 2019, Aiollywood
Massilia Sound System La fête effrontée Lézan 2018 Photolive30

Lézan, la Fête Effrontée prépare sa nouvelle édition 2019 à grandes pompes et a d’ores et déjà annoncé plusieurs changements. Présentation du programme du 28 au 30 juin prochain.

Les résultats aux élections européennes n’en sont qu’un triste reflet : le paysage politique ne cesse de se recomposer et la nouvelle édition de Lézan, la Fête Effrontée y accordera une place toute particulière. L’échange et les débats sont replacés au cœur des festivités du côté des Ristes, au bord du Gardon de Massillargues-Atuech (30).

Toute l’équipe a travaillé d’arrache pied pour repenser le festival, notamment sur la première des deux soirées concerts initialement organisées : cette année, le vendredi soir musical disparait, et ce n’est finalement pas un moindre mal lorsqu’on voit les affluences concerts des précédentes éditions le vendredi.

Le vendredi 28 juin, à la tombée de la nuit, Lézan se transforme en ciné plein air avec la diffusion sur grand écran du dernier film de François Ruffin et Gilles Perret, J’veux du soleil. Sorti ce printemps, le film/docu retrace l’épopée des gilets jaunes, des histoires de ronds-points parsemées de rencontres. Ici, pas de chronologie de l’événement, pas d’indiscrétion sur le mouvement, mais plutôt une aventure humaine. De tout âge, de tout horizon, de toutes villes. Une traversée de la France jaune, de nombreux passages dans le Sud, une vision qui change de celle beaucoup véhiculée par les médias durant des mois. Le film, déjà diffusé à Itinérances en mars, nous avait vraiment marqué et nous y mettons deux pouces en l’air ! L’entrée sur le site et à la projection est gratuite et de nombreux stands seront sur place.

Le lendemain, le samedi 29 juin, de nombreux ateliers vont animer cette journée : d’abord, il y a encore un peu de ciné avec le film de Gilles Balbastre, Main basse sur l’énergie, qui cause de la privatisation du secteur de l’énergie. Ensuite, il y aura forcément beaucoup de débats en plein air : pour commencer, dès 11h, il sera question de la situation en Amérique latine. A 15h, il s’agira d’échanger sur les villes et la notion d’intercommunalité. Le cœur du débat est de dialoguer sur les politiques territoriales transformatrices à engager. Enfin, à 17h, la porte-parole du PCF Cécile Cukierman sera présente pour évoquer l’après-européenne, plus particulièrement sur la reconstruction de la Gauche.

En soirée, ce sont les concerts qui prendront le pas : trois groupes sont à l’affiche. En ouverture à 19h30, le groupe Studio Shap Shap prendra les commandes. Une vague de sonorités africaines venant du Niger doit déferler, entre instruments traditionnels et influences électroniques. Un métissage des styles pour 6 musiciens qui s’annonce vraiment surprenant. La suite, à 21h, sera tout aussi colorée avec la brésilienne Flavia Coelho. Avec 3 albums studio à son actif, dont le dernier « Sonho real » sorti en 2016, Flavia Coelho a plusieurs centaines de dates à son actif et des passages dans les plus grands festivals nationaux : ça respire le reggae, la cumbia et le world. Ça promet ! Enfin, à 22h30, c’est un autre artiste militant qui vient poser ses valises à Lézan avec l’incontournable HK. Beaucoup connaissent l’artiste pour sa chanson On lâche rien, mais n’allait pas croire que son engagement se résume qu’à un titre. Omniprésent quand il s’agit de luttes sociales et de culture, HK a peut-être abandonné le MAP mais il sévit toujours aux côtés de ses saltimbanks. 2 ans après son premier album solo, « L’empire de papier », il vient se présenter à Lézan avec un nouveau spectacle, Et si on allait au bal, avec de la vidéo, des zikos et des cœurs féminins.

Le lendemain, le dimanche 30 juin, petit changement de décor : une carte blanche est donnée à la libraire Diderot dès 11h avant que Faustine, à 12h, propose un concert aux accents chanson française aux festivaliers. A 13h30, Le Trio Sensation prendra le relais pendant le grand bal de Lézan (repas guinguette moules/frites), nul doute que ça va guincher !

Tarif :
– Vendredi : Gratuit
– Samedi : 13€ (bon de soutien) / 16€ (Fnac) / 20€ sur place
– Dimanche : Gratuit (hors repas)

Plus d’informations ici.

Articles affiliés :

Concert Dindon Attaque Alès 24 mars 2018

« La classique » pour le Dindon Attaque du 24 mars

22 mars 2018
Festival Foreztival 2018

Le Foreztival change de formule… et il est déjà de retour

6 octobre 2017
Che Sudaka Meuh Folle 2015 Photolive30

La programmation de la Meuh Folle 2017 vient d’être dévoilée

17 décembre 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept