Poèmodrome

Leïla Huissoud « La niaise »

21 août 2018, Groum'

Il y a de nombreuses façons d’apprécier la musique. Le Musicodrome vous propose ici un angle d’attaque inédit. Deux fois par mois, nous vous proposerons une photo ainsi qu’un poème, inspirés d’une chanson, de ses couleurs, de ses saveurs, de son histoire. Pour ce troisième poèmodrome, c’est Leïla Huissoud qui est à l’honneur. Pourquoi La niaise ? Pour sa noirceur, son intensité, sa montée en puissance. (Le mot des auteurs).

Tu vois le temps venir, celui de nous confier,
A quel point l’avenir, tu cherches à t’en méfier.
D’un piano lancinant, tu poses tes frayeurs,
Crescendo grandissant, tu proses ta rancœur.

D’un vacarme qui crie, dans ton for intérieur,
Tu montres la folie, en plein cœur de ton cœur.
Coincée dans la justesse, coincée dans le bon rôle,
Tu masques ta jeunesse, ta perte de contrôle.

Tu prends le mot grandir, tu lui craches à la gueule,
Tu renonces à sourire, pour ne pas rester seule.
Perdue sur ton bateau, tu tangues entre les vagues
Les rêves à fleur de peau, tu pleures entre les blagues.

Le rythme se dépêche, ton moral est à bout,
Et plus rien ne t’empêche, de rompre devant nous.
Dans une angoisse immense, pour le mot de la fin
Tu laisses le silence, conclure si besoin.

Crédits photos : Marie Elisabelar

Leila Huissoud – La Niaise

Articles affiliés :

Poèmodrome Marie Elisabeler Jacques Brel Ces gens là

Jacques Brel « Ces gens-là »

18 juillet 2018

Slimane « A Fleur de Toi »

11 septembre 2018

Oldelaf « Les mains froides »

9 août 2018

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept