News

En 2017, le collectif Mauresca sera sur tous les fronts

19 décembre 2016, Aiollywood
Mauresca Nîmes octobre 2015 Photolive30

2016 touche à sa fin mais le collectif Mauresca devrait être sur tous les fronts en 2017. Une bonne nouvelle pour ces musiciens du quotidien qui sont déterminer à ambiancer en français et en occitan !

Au fil des années, Mauresca a muté : entre les config’ classiques, en band ou en sound system, les montpelliérains comptent bien garder le micro pour enflammer les différentes sessions. Il faut dire qu’ils ont déjà tracé un joli chemin qui s’étend bien au-delà des Cévennes et des garrigues héraultaises avec leur gros millier de concerts à leurs actifs. Entre reggae, ragga et hip hop, Mauresca reste un occitan warrior (ni trop brave, ni trop sage) en pays d’Oc qui ne trime pas. Un rendez-vous avec 2017 est d’ailleurs déjà pris par le groupe qui va sortir un successeur à « Riota ». Ce dernier opus, un peu déstabilisant par l’influence importante des guitares et du rock dans les sonorités de Mauresca, a créé des sentiments partagés entre un soufflé qui a du mal à monter sur galette… et, a contrario, une énergie décuplée en live. Quoiqu’il en soit, Chab, Benezet, Inti, Drac et Massimo n’ont rien perdu de leur créativité et ce nouvel opus est attendu d’oreille ferme. D’ailleurs, pour les puristes, le groupe prépare également une compilation et vous êtes appelés à donner votre top 3 sur leur Facebook (votre avis les intéresse).

D’un autre côté, deux projets sont également sur le point d’éclore : tout d’abord, Benezet a monté un trio avec Aimat et Matèu baptisé Aqueles. Après lancé une compagne Ulule convaincante, le premier album va pouvoir voir le jour. Il s’intitulera « Punk »s not born », même s’il n’y aura pas de guitare électrique, même si cet album ne sera pas hurlé ! Sorte de pied de nez aux idées reçues, les trois troubadours risquent de s’en donner à cœur joie sur fond de chansons traditionnelles et populaires, en occitan et bien souvent a capella, sur les 14 titres concoctés.

Enfin, le second projet parallèle rudement mené et qui a également abouti se nomme Doctors de Trobar. Pour ceux qui seraient passés à côté du quatuor, vous y retrouvez trois directement issus de Mauresca (Chab, Drac et Inti) qui sont accompagnés d’un quatrième membre, Yellow. Ces gaillards-là ne rigolent pas : le beat est saccadé, leur rap est acéré et ils vont sortir leur second album, « Patwa », qui sort d’ici quelques semaines (février 2017). Appuyé par la prod de Massilia Sound System (Dj Kayalik), un second clip a d’ailleurs été dévoilé, M’en bati.

Une riche actualité en perspective…

« M’en bati » Doctors de Trobar (extrait 2017)

Articles affiliés :

Krav Boca featuring SEC Terre d'envol

Une terre d’envol aride pour Krav Boca

9 juin 2017
Acorps de Rue à La Moba à Bagnols-sur-Cèze (30) Photos Nomades

Acorps de Rue trace sa route et a besoin de soutien

13 mars 2018
Agnès Bihl

Agnès Bihl, de la chanson ouvrière

28 avril 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept