Review photos

« Où sont les femmes ? » avec Laetitia Sheriff et Mansfield.TYA à Paloma (Nîmes, 30) 02.10

7 octobre 2015, Photolive30

Après le premier volet de la double soirée « Où sont les femmes ? » de Paloma paru avant hier, place aujourd’hui à la seconde soirée, en compagnie de deux nouveaux groupes, Laetitia Sheriff et Mansfield.TYA. Une deuxième partie de voyage qui s’envole vers des contrées pop, rock et folk, avec Photolive30, aux photos et à ces quelques lignes. Le Club, bien fourni, a une nouvelle fois répondu à l’appel.

Laetitia Sheriff, après 10 ans de carrière en totale indépendance, s’est donc frottée à Paloma vendredi dernier dans une ambiance générale qui sentait la rentrée. Une rentrée au parfum nacré, embrumé d’un rock noisy qui enveloppa les quelques 250 spectateurs de cette soirée. Au rayon des certitudes, la première vient toutefois de Laetitia Sheriff et de son groupe. La prestation du guitariste a d’ailleurs été tout juste impressionnante, par sa posture et son jeu de scène tout au long du concert. Autre bonne satisfaction du soir, c’est bien sûr ce son rock qui émane de Laetitia Sheriff, un rock agité mais aussi synonyme de ballades noisy qui réchauffent le cœur. Les morceaux sont habiles, bien travaillés et construits, où certains partent avec une boucle, s’installent bien au fond de notre tête, et ceux-là ne vont plus vous lâcher ! La formule marche, la formule est belle, bref, Laetitia Sheriff, ça tape !

A l’inverse de la veille où la première partie nous a semblé un cran en dessous, l’ouverture de ce vendredi soir, assurée par Mansfield.TYA, a été particulièrement appréciée. Proposant un son majoritairement pop, Mansfield.TYA a eu plusieurs cordes à son arc : la première est que les touches « dark » lui ont données un côté sombre qui a séduit le public ; la seconde est que les textes, entêtants, se sont facilement propagés dans le Club comme avec Des coups, des cœurs. Entre folk, pop, synthés et envolées au violon conférant un petit côté baroque par moment aux morceaux, Mansfield.TYA trace sa route en silence. Son quatrième album, « Corpo inferno », vient tout juste de sortir… Un signe que les deux nantaises débordent toujours autant d’imagination, sur les planches et sur galette ! Enfin, pour ceux qui se diraient que cette voix vous est familière, arrêtez de chercher : vous avez déjà peut-être déjà entendu cette voix dans Sexy SushiMansfield.TYA est un de ses projets parallèles. On y retrouve également des influences telles que celles des toulousains de My Favoriste Dentist Is Dead.

Crédits photos : Photolive30

Articles affiliés :

Agnes Obel Paloma Nîmes Photolive30

Agnes Obel à Paloma (Nîmes, 30) 11.04

16 avril 2014
TOTEM Tremplin Meuh Folle novembre 2016 Photolive30

Le tremplin du festival de la Meuh Folle 2017 pour TOTEM (Alès, 30) 19.11

25 novembre 2016
Les Inouïs Victoire 2 janvier 2016

Audition régionale des Inouïs du Printemps de Bourges à Victoire 2 (Saint-Jean-de-Védas, 34) 23.01

27 janvier 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept