Release Party

La politique s’invite dans l’univers musical #7

5 décembre 2015, P'titBapt

La semaine fut chargée, avec en point d’orgue les élections régionales qui la concluront demain. Si Le Musicodrome est un site dédié à la musique, il est toujours intéressant d’y intégrer un soupçon d’actualité à travers les release party. Celle-ci sera d’occasion consacrée aux chansons et aux groupes qui se sont adressés personnellement aux grands hommes politiques. Comme une vieille tradition, le punk et le FN sont liés et à l’honneur dans nos lignes. Mais ils ne sont pas les seuls…

Release party contre le FN

La première partie de cette release party, la plus fournie, traite des traîtres, des guerriers, des libéraux que nos plus grands chanteurs ont épinglés au bout de leur rimes, diverses et variées. Enfin, pas trop quand même !

« Marine »Les Sales Majestés. C’est bien le hasard qui a voulu que cette chanson arrive en première… Au lecteur/auditeur qui n’aura ni temps ni courage pour aller plus loin, la messe est dite.

« Couscous pour Jean-Marie »Les Betteraves. Comment oublier le père ? Dans un autre registre, plein d’humour, on vous propose ce titre de l’éphémère et fameux groupe de skapunkcrados des années 2000.

« Cet Homme »Bhale Bacce Crew. Avec le retour tonitruant de l’homme en question, ressortir des cartons, des titres d’il y a quelques années fait le plus grand bien : chanson toujours d’actualité !

« Bleu Marine »Polo et Fredo. L’exhaustivité ne sera pas atteinte à ce sujet. Déjà présentée dans nos colonnes, un rappel à l’ordre ne fait jamais de mal !

« Chirac en prison »Les Wampas et Louise Attaque : tout est dit dans le titre. Un Didier Wampas au top de sa forme pour un duo avec Louise Attaque des plus surprenants, s’addressant au président alors en exercice.

« Bienvenue en Chiraquie »Sinsémillia. Sur cet extrait, la chanson n’est pas en entière, mais le coup de gueule en direct à la télévision valait bien le détour, Sinsemilia en grande forme pour saluer monsieur le président !

« Miss Maggie »Renaud. Parce que nos illustres chanteurs ne se sont pas adressés qu’aux hommes, ni qu’au hommes politiques français, cette chanson apparaît comme un incontournable. Miss Maggie reste dans les mémoires, pas pour le meilleur.

« La France du petit Nicolas »Les Fatals Picards. S’il est bien un groupe actuel qui n’a pas hésité à faire un petit clin d’oeil au multi-récidiviste (en respectant les présomptions d’innoncence, bien entendu), c’est bien le groupe qu’on ne présente plus dans nos colonnes. Bienvenue !

« Mon général »Léo Ferré. Il est difficile de trouver des chansons qui s’addressent à De Gaulle, emblême politique de la France. Qui d’autre que Ferré pour s’y attaquer, et oser sortir cette chanson respectueuse dans les marges, toute en finesse et en plume. Sacré Léo, la chanson fut interdite pendant près de 40 ans.

« L’emmerdant c’est la rose »Thierry le Luron. Comme il n’y a quasiment que les politiciens de droite qui ramassent dans cet article, il est logique au possible qu’un clin d’oeil soit adressé à François Mitterand ! Le Luron pousse la chansonnette pour l’occaz’.

« Anarchie en Chiraquie »Parabellum – Décidément, le petit Jacques est à l’honneur, avec des guitares qui n’rigolent pas, le mythique Parabellum a osé s’y frotter !

« O Barack »La Chanson du Dimanche. Les deux hurluberlus habitués des thèmes politiques nous sortaient en 2009 un titre déjanté sur Oncle Sam. Avec le retour en guerre du chef suprême des Etats Unis, volonté affichée de « casser la baraque », 6 ans après on est dans le mille !

« D’Georges Bush »Chanson Plus Bifluorée. Oui quand même ! On ne pouvait pas critiquer le plus puissant des démocrates sans rappeler qu’avant lui, on faisait pire ! Petite dédicace au prédécesseur donc…

{‘d^blju:}Tagada Jones : Comprenez dans ce nom de track assez farfelu le fameux « W », prononcé à l’américaine, en attaque frontale à la politique de George W. Bush. Les Tagada sortent leurs guitares et leur hardcore pour régler leurs comptes…


Et comme il faut faire en deux parties cette release party, les hommages magnifiques aux grands hommes politiques
:

« Jaurès »Zebda reprend Jacques Brel pour un titre au refrain des plus émouvants. Pour le fondateur de l’Humanité, ce n’est que logique.

« Massoud »No One Is Innocent. Entre soviets et talibans, icône de par le monde, Massoud a beaucoup marqué. Pas vraiment un homme politique au sens qu’on l’entend dans nos démocrtatures, mais l’hommage de No One trouve sa place ici !

« L’affiche rouge »Leny Escudero Des hommes inconnus qui ont incarnés une certaine idée de la politique, en voilà quelques uns à travers cette chanson interprétée par Leny Escudero. Avec classe.

« Allende » – Léo Ferré. Il méritait bien un homme, on aurait également pu mettre Hexagone de Renaud, mais on n’a jamais trop de Léo Ferré quand il faut s’attaquer aux hommes politiques, ou leur rendre hommage.

« Balèze » – Lavilliers et Tryo. Encore un hommage pour le moins inattendu, la rencontre entre les deux univers se fait par l’intermédiaire de l’ancien président bolivarien du Vénézuela, Hugo Chavez, balèze et plein d’espoirs.

« Hasta Siempre »Natalie Cardone. Rien à ajouter à cette célèbre chanson hommage au Che !

En conclusion, quelques pistes de réflexion pour le premier tour de demain, et, qui sait, pour un éventuel second tour Dimanche prochain ! Car il faut conclure l’article en restant dans le thème, et sans anathèmes ! Bon vote !

« Mon père était tellement de gauche »Les Fatals Picards 

« Communiste » – Cyril Mokaiesh

« Les anarchistes » de Léo Ferré !

Crédits photos de « Une » : Site CNT

Article rédigé par Daffy, Jackonthemoon, Aiollywood et Bapt’

Articles affiliés :

Les 10 morceaux « dub » qui tournent dans nos casques #1

25 avril 2014
Brassens Ferré Brel Paris 6 janvier 1969

Donnons la parole aux chanteurs qui nous ont quittés ! #6

3 novembre 2015

Les villes françaises par la chanson ! La « musiquéographie » au programme de cette release party #8

1 juillet 2016

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Conception & réalisation : Cereal Concept