Live Report

La fête effrontée – Jour 2 : Massilia, comme à la maison (Lézan, 30) 23.06

30 juin 2018, Aiollywood

Après le froid de la soirée de la veille, nous revoilà du côté des champs des Ristes de Lézan (30) pour le second jour de la Fête Effrontée. Le flow de Kacem Wapalek laisse la place au collectif marseillais du Massilia Sound System qui vient tout juste de lancer sa tournée estivale.

Personne n’en doutait, mais la côte de popularité du Massilia est toujours au beau fixe en terres cévenoles. Samedi soir, Lézan avait un air des soirées vécues lors de la dernière décennie, celles où les générations se retrouvaient pour refaire le monde autour d’un verre, d’un débat ou d’un concert. Sincèrement, ces visages faisaient plaisir à voir.

On aimerait bien que demain, les gens qui se sont vus ce soir échangent leurs numéros de téléphones et fassent quelque chose ensemble (Papet J)

A 21h30 pétantes, l’immense toile du Massilia affichait ses traditionnelles couleurs bleutées. Bien décidés à réveiller les consciences, les 3 MC’s sur la version sont toujours aussi bouillants ! Ils aiment jouer avec les mots, entre français et occitan, pour nous rappeler que « le gouvernement ment communément ».

A coups de constats qui noircissent toujours notre quotidien (Pauvre de nous, Toujours… et toujours), Massilia diffuse des mots pour apaiser nos peines en nous rappelant que « tout est payé ! » (Tot es paga). En rappelant son message contre le FN ou toute forme de d’intégrisme (Ma ville est malade), le Commando fada a une nouvelle montré les crocs. Il n’a pas manqué non plus le rendez-vous du PIIM histoire de rassasier sa soif car Massilia reste n°1.

A Marseille ou ailleurs, Gari Greu, Papet J ou encore Moussu T s’en sont donnés à cœur joie pour distiller un son à l’ancienne (Parlar fort), enchaînant Bouteille sur bouteille sans ménagement. N’oubliant pas de mettre Lo oai et de trouver un capitaine pour lancer la farandole géante (Tuba la pipa), Massilia a déroulé. Dommage cependant que le set soit pratiquement identique depuis 4 ans et la sortie de « Massilia » (2014).

La place bien chaude laissée à Bilbok Barzoï, les gardois ont pu assurer la suite sans trembler : depuis leur retour réalisé aux Rocktambules de Rousson pour leur der’ des der’ l’été dernier, le groupe a repris goût à la scène. Avec un rock affûté qui côtoie les cuivres, le son fut taillé pour laisser les festivaliers au taquet !

Dans tous les cas, le contrat est rempli pour Lézan qui réalise une très belle seconde soirée. Il ne nous reste plus qu’à se donner rendez-vous l’année prochaine !

Crédits photos : Photolive30

Articles affiliés :

Loa Frida Paloma février 2017 Peter 3.13

Piers Faccini et Loa Frida à Paloma (Nîmes, 30) 03.02

11 février 2017

Thiéfaine, le lycanthrope errant des soirs sans lune

19 avril 2015
Melissmell fête anticapitaliste 2015

Mellismell en live sous le signe de l’engagement ! (Paris, 75) 09.05

12 mai 2015

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept