News

Krav Boca hack the city

11 septembre 2019, Aiollywood
krav boca city hackers punk rap toulouse 2019

On sait bien que les toulousains de Krav Boca ne s’arrêtent jamais… et que chaque fin d’année est synonyme de nouvelles sorties : alors que le groupe réalise sa première date hors d’Europe samedi, ce 10 septembre marque aussi la sortie du clip City hackers. C’est du lourd, très lourd !

Toute personne suivant, a minima, Krav Boca ne pourra le nier : ces gars-là ont quelque chose de spécial quand il s’agit d’illustrer leur morceau. Si vous n’avez pas jeter un œil (et une oreille) à leurs clips, nous vous le conseillons sans attendre (c’est par ici).

Tenir Paris au creux de sa main

Une fois encore, ce City hackers s’inscrit pleinement dans l’ADN Krav Boca : d’abord, par les thèmes abordés. Dans ce monde en perpétuelle mutation, Krav Boca cherche à se réapproprier l’espace qui l’entoure. Le paysage urbain, forcément, mais aussi les codes qui régissent ce qui l’animent. Pour appuyer son message, les toulousains se sont entourés d’une artiste originaire de Crète, Aeon, qui les a accompagné à la lyre sur plusieurs tracks et elle prend aussi le micro sur City hackers. Histoire de bien enfoncer le grillage, le groupe a aussi pris les devants pour illustrer son propos : le premier constat est implacable, visuellement, les images sont incroyables ! Après une première réalisation externe sur le clip Mauvaise herbe, Krav Boca est donc passé par Arak/AIM pour plonger au cœur de l’autre Paris. Le Paris de l’envers, du dessus mais aussi du dessous. Symbole d’une ville à se réapproprier. 100% véritable. Saisissant ! De quoi faire plus qu’un avec des mots qui résonnent encore dans les sous-sols parisiens.

Un troisième LP décalé à début 2020

Rappelons au passage que cette année 2019 devait être marquée par la sortie de leur troisième LP : si différents morceaux ont été dévoilés comme Camtar, Gas mask ou encore ce City hackers, ces derniers vont bien figurer sur ce nouvel opus. Mais pour l’album en soi, il faudra patienter encore peu, probablement jusqu’en début d’année 2020. Les problèmes de santé du batteur (qui s’est cassé le poignet au printemps pendant le tournage du clip Camtar) ont quelques peu ralenti la force de créa’ du groupe et le chemin des enregistrements devrait reprendre pour cette fin d’année. Bonne nouvelle ! D’ailleurs, à propos des nouveaux morceaux dans les tuyaux, ce nouvel album promet : tenues bien au chaud, deux collaborations se profilent… Une se ferait à Saragosse avec La Chata Flores tandis que l’autre se ferait avec d’autres agités toulousains, la Droogz Brigade (de la famille d’Al’Tarba).

La suite de la tournée 2019

Avant de profiter de ces nouvelles compos, Krav Boca a calé sa tournée d’automne avec un événement : sa présence au festival L’boulevard, à Casablanca (Maroc) ce samedi 14 septembre pour sa toute première date hors d’Europe. D’ici la fin du mois d’octobre, il y aura 5 dates en Allemagne (Tübingen les 5 et 22 octobre, Hambourg le 24, Brême le 25 et Zwickau le 26) et 4 autres dates françaises : le 20 septembre, Krav Boca jouera dans le 87 dans une ville encore tenue secrète, puis le 4 octobre à Villers-Grélot (25), le 12 octobre à Vieux-Bourg (14) et enfin à Toulouse (31) le 19 octobre.

Articles affiliés :

Ludwig von 88 reformation

Les Ludwig Von 88, plus de 15 ans après s’être séparés, sont à l’affiche du Hellfest 2016

9 février 2016
Chinese Man Shikantaza 2017

« Liar », la première pièce du Chinese Man « Shikantaza »

21 novembre 2016

Le retour Des Fourmis dans les Mains

19 février 2019

Pas de commentaire

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conception & réalisation : Cereal Concept